Gilets jaunes à Givors (DR)

Gilets jaunes : le point sur les mobilisations à la mi-journée

Hormis sur l'autoroute A6, sur lequel la préfecture a pris un arrêté de fermeture, aucun blocage n'est à noter dans le Rhône à la mi-journée selon les services de l'Etat. Des points de ralentissements existent en revanche, notamment sur la métropole.

La préfecture a préféré anticiper la mobilisation pour empêcher tout accident. Avec la présence de "gilets jaunes" sur l'autoroute A6, notamment au péage de Villefranche-sur-Saône, les services de l'Etat craignaient des accidents corporels. Comme dans les Bouches-du-Rhône sur l'A7, la préfecture a pris un arrêté de fermeture hier soir, qui s'est appliqué à partir de 6h30 ce matin, pour une durée indéterminée.

Le principal axe autoroutier rhodanien est ainsi fermé depuis la frontière avec la Saône-et-Loire, et jusqu'à la bretelle d'accès à l'A466. Des itinéraires de déviation ont été mis en place, nous a assuré la préfecture. Il sera décidé de la réouverture ou non de l'A6 en fonction de l'évolution de la situation. La situation qui est calme à Villefranche, sur la manifestation qui se déroule dans une ambiance bon enfant dans les rues de la sous-préfecture. Les manifestants ont respecté une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Strasbourg.

Aucun autre blocage n'est à noter sur le département, assure la préfecture. La circulation est ralentie à Bron et Feyzin, et encore plus à Givors. Du côté de Tarare enfin, la circulation est également ralentie au rond-point d'accès à l'A89 de Saint-Romain-de-Popey. Les principaux points de mobilisation annoncés (voir tous les points de blocage ici) semblent donc tenus par les "gilets jaunes" en ce samedi d'acte V, où la mobilisation menaçait de s'étioler. Ainsi à Paris à la mi-journée, on ne comptait qu'un millier de manifestant, alors que plusieurs organismes et personnalités, dont le maire de Saint-Etienne Gaël Perdiau, avaient appelés à ne pas se rendre à la capitale après l'attentat de Strasbourg.

à lire également
Dans le cadre du grand débat national, consultation lancée à la suite de la crise des "gilets jaunes", Lyon Capitale ouvre ses colonnes. Cécile Gallien (Modem, LREM) a recueilli les doléances de ses concitoyens à Vorey, un village de Haute-Loire.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut