Les véhicules diesel les plus anciens pourraient être interdits de circuler dans Lyon dans les prochaines années.

Fin du diesel en 2026 : les chambres consulaires rendent un avis favorable à l'extension de la ZFE

Il ne reste que quelques jours avant la fin de la concertation sur l'extension de la zone à faibles émissions (ZFE), conduite par la Métropole de Lyon.

Depuis une dizaine de jours, l'épineux sujet de l'extension de la zone à faibles émissions (ZFE) est au centre de l'actualité à Lyon. La première partie de ce projet vise à l’interdiction des véhicules classés Crit’Air 5 et non classés sur le périmètre de la ZFE actuelle. Les 59 communes de la Métropole et les partenaires publics associés ont jusqu’au 22 février pour donner leurs avis. D'abord, le conseil municipal lyonnais a rendu un avis favorable à la Métropole. À l'inverse, la Mairie d'Oullins s'est prononcé contre, tout comme la Ville de Tassin. Sa maire, Clotilde Pouzergue, expliquant que "pour que cela réussisse, il faut deux ingrédients indispensables qui manquent aujourd’hui cruellement : de la pédagogie et de l'accompagnement individuel".

Les professionnels sont d'accord

Hier, vendredi 18 février, les chambres consulaires, à savoir la chambre de commerce et d'industrie (CCI) ainsi que la chambre de métiers et de l'artisanat (CMA) du Rhône, ont rendu leurs conclusions. Toutes deux ont transmis un avis favorable à la Métropole de Lyon. Dans leur courrier, elles formulent quelques points de vigilance et demandent des précisions sur le projet, notamment sur les aides financières et les dérogations. Dans un communiqué, la Métropole s'engage à "en tenir compte dans les décisions à venir". Pour le conseil métropolitain, ces deux accords sont un signer fort pour l'aboutissement du projet. "Cet avis favorable montre surtout que les milieux professionnels, bien conscients des enjeux, s’engagent maintenant en faveur de mesures fortes pour améliorer la qualité de l’air", estime Jean-Charles Kohlhaas, vice-président écologiste de la Métropole de Lyon en charge des déplacements.

Bientôt la fin des questions des habitants

Les habitants, eux, peuvent se renseigner sur la plateforme dédiée de la Métropole et donner leurs avis. Ils peuvent aussi, en s'inscrivant avant le 24 février, poser des questions directement au président et aux élus de la Métropole (ici) à l'occasion d'une réunion de synthèse. Celle-ci aura lieu le mardi 1er mars de 18h30 à 20h30 (en direct sur la chaîne Youtube de la Métropole). Enfin, une dernière réunion publique est organisée le 24 février à 19h à Saint-Genis-Laval, le 24 février à 18h à Vénissieux, le 3 mars à Genay à 18h30 et le 4 mars à Fontaines-Saint-Martin à 18h30. Le conseil métropolitain se prononcera le 14 mars quant au projet final.


POUR ALLER PLUS LOIN SUR LA ZFE

Jean-Charles Kohlhaas, vice-président écologiste de la Métropole de Lyon en charge des déplacements, était l'invité de l'émission 6 minutes chrono de Lyon Capitale en septembre 2021. Il a évoqué l'extension de la ZFE (Zone à faibles émissions) et l'objectif affiché par la majorité écologiste à la Métropole de Lyon de la fin des véhicules diesel à l'intérieur de la ZFE en 2026.

 

Lyon Capitale a consacré déjà de nombreux articles sur le sujet de la ZFE :

Fin du diesel en 2026, ZFE à Lyon : le maire d'Ecully alerte Bruno Bernard "il y a un risque d'embrasement" (interview)

Fin du diesel en 2026 : des débats (encore) vifs à la Métropole de Lyon sur la ZFE, l'opposition veut changer le calendrier, récit

- Zone à faibles émissions à Lyon : une baguette pas si magique contre la pollution

- ZFE : “on va arriver à une crise sociale”, alerte Laurence Croizier, élue d’opposition à Lyon - (vidéo)

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut