Train Renfe (Photo : Florent Deligia)

Fin de la ligne Lyon-Barcelone : Valentin Lungenstrass interpelle le PDG de la SNCF

L'adjoint au maire de Lyon en charge des mobilités a écrit lundi 14 novembre à Jean-Pierre Farandou pour protester contre la fermeture de la ligne de train directe entre Lyon et Barcelone.

Après la pétition lancée la semaine dernière par des citoyens et déjà signée par plus de 1900 personnes, c'est au tour de Valentin Lungenstrass de s'adresser au PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou. Dans une lettre envoyée le 14 novembre et publiée sur son  compte Twitter, l'élu proteste contre la suppression de la ligne directe entre Lyon et Barcelone et demande au dirigeant de revenir sur cette décision. Prévue pour le 11 décembre 2022, cette fermeture est le fruit d'une décision conjointe de la SNCF et de la compagnie espagnole Renfe. Celles-ci ont également convenu de supprimer la ligne reliant Marseille à Madrid.

Dans ce contexte, écrit Valentin Lungenstrass, "les habitantes et habitants de notre agglomération ne pourront ainsi plus prendre le TGV jusqu'à Avignon afin de poursuivre leur trajet jusqu'à Madrid ou Barcelone, mais également Montepellier ou Perpignan".

"Décision anachronique"

Un choix qui a de quoi surprendre alors que les enjeux climatiques à décarboner la mobilité sont désormais bien ancrés dans les esprits. "Dans un contexte d'urgence climatique nécessitant de toutes et tous une réduction forte des émissions de gaz à effet de serre, cette ligne ferroviaire est un atout essentiel pour permettre la mobilité décarbonée des personnes." écrit l'adjoint aux mobilités, qui pointe une décision vécue par les Lyonnais comme "anachronique, incitant littéralement au voyage en avion – 50 fois plus émetteur que le TGV".

De son côté la SNCF justifie la décision de stopper ces lignes par "une crise sanitaire qui a fortement fragilisé les résultats de l'entité depuis 2020" et argue que la quête d'un compromis a échoué à sauver cette coopération qui avait débuté en 2013 pour créer des lignes transfrontalières.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut