© Óscar Romero

Rocío Molina : flamenco pur à la Maison de la danse

Prodige de la danse flamenco, Rocío Molina revient à la Maison de la danse avec un flamenco pur, accompagnée par deux virtuoses de la guitare : Francisco Vinuesa et Eduardo Trassierra.

Entre relecture du flamenco traditionnel et d’avant-garde, Rocío Molina est aujourd’hui l’une des plus grandes danseuses de flamenco au monde.

Refusant de se laisser enfermée dans les codes d’un style, elle déploie une danse libre et sans interdits, ne cessant de mettre sa danse au défi d’expériences scéniques et musicales.

Venue plusieurs fois à Lyon dans différentes salles, on l’avait découverte en 2012 sur le plateau de la Maison de la danse, avec Cuando las piedras vuelen (Quand les pierres voleront) où vêtue d’un shorty et d’un soutien-gorge, elle mettait à nu la rondeur de son corps, la puissance et l’amplitude de sa gestuelle, sa manière folle d’emmener son corps jusque dans ses limites.

Elle revient avec Al Fondo Riela (Lo Otro del Uno), deuxième volet d’une trilogie qu’elle a conçue comme une étude approfondie autour de la guitare, à la recherche de l’acte créatif originel, de l’authenticité du geste, sa pureté et ses racines, faisant voler en éclats les représentations stéréotypées que l’on peut avoir du flamenco.

De facture plus classique que ses précédentes créations, la pièce explore la dualité de l’être humain, celui que l’on est au plus profond de soi et celui que l’on montre aux autres, rempli d’artifices, de vanité et d’égoïsme.

La scénographie somptueuse joue avec les lumières et l’obscurité tandis que son corps, enveloppé d’une robe noire moirée, se reflète sur la surface de la mer qui envahit la scène. Rocío Molina explore une multitude de dialogues avec les musiciens, faisant émerger un flamenco polyphonique qui circule dans ses veines et trouve son apothéose au cœur d’un trio incandescent où les deux musiciens lui ouvrent des espaces faits d’écoute et de générosité.


Al Fondo Riela (Lo Otro del Uno) de Rocío Molina  Les 16 et 17 novembre à la Maison de la danse


 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut