Le fameux passage de la flûte à bec. (Photo Hadrien Jame)

Fête des Lumières : bilan mitigé pour le secteur de l’hôtellerie à Lyon

Les professionnels du secteur de l’hôtellerie-restauration se disent déçus de la Fête des Lumières 2022. La fréquentation n'a pas été suffisante selon eux.

La Fête des Lumières n'a pas uniquement déçu certains spectateurs. L’activité et la fréquentation n’ont pas été à la hauteur des espérances des restaurateurs et patrons de cafés et brasseries. Plusieurs mesures sont pointées du doigt. "Malheureusement, l’impact économique sera revu à la baisse cette année, nous aurions dû bénéficier de meilleures conditions, avec une Fête des Lumières célébrée dans sa pure tradition, sans contrainte par rapport aux années précédentes", peut-on apprendre.


"L’impact économique sera revu à la baisse cette année."


Ils mettent en avant notamment le changement d’horaires décrété par la mairie qui faisait débuter les animations à partir de 20h, au lieu de 19h habituellement. Une mesure qui a été modifiée le samedi 10 décembre.

Des mouvements de grève perturbateurs

Autres éléments perturbateurs. Les mouvements de grève dans les transports qui ont engendré un fort taux de désistements chez les hôteliers. Le manque d’animations lors de ces quatre jours dans la ville a également été ressenti. Les hôtels lyonnais n’ont donc pas affiché complet comme espéré par les professionnels. "Nous avons aussi pâti de la grève des transports qui a entrainé beaucoup d’annulations."

"L'avenir en décroissance" inquiète

Les mots de Julien Pavillard, Directeur de la Fête des Lumières, relatés par le Progrès, ont mis le feu aux poudres. Ce dernier a déclaré voir l’avenir de cet événement dans « la décroissance ». Une annonce qui a suscité l'inquiétude et la colère des professionnels du secteur de l’hôtellerie-restauration : "Réduire la Fête des Lumières à seulement quelques animations, à quelques endroits de la ville serait une erreur monumentale pour le rayonnement de notre ville et aurait un impact économique désastreux pour beaucoup de secteurs."


"Réduire la Fête des Lumières à seulement quelques animations, à quelques endroits de la ville serait une erreur."


Une Fête des Lumière en demi-teinte donc sur un grand nombre de points. L’union des métiers des industries de l'hôtellerie du Rhône annonce se tenir aux côtés des autorités municipales pour perpétuer la tradition de la Fête des Lumières.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut