Le secrétaire national du Parti communiste, Fabien Roussel (Photo de Stéphane de SAKUTIN / AFP)

Fabien Roussel demande à "la France insoumise de revoir la candidature" de Taha Bouhafs à Vénissieux

Ce week-end, Taha Bouhafs a officiellement annoncé sa candidature à Vénissieux, dans la 14e circonscription du Rhône pour les prochaines élections législatives. Mais cette candidature divise. Ce lundi 9 mai, c'est au tour de Fabien Roussel de faire savoir son mécontentement.

Décidément, la candidature de Taha Bouhafs à Vénissieux, dans la 14e circonscription du Rhône ne passe pas. Investi officiellement ce week-end par la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (Nupes), le choix de Taha Bouhafs, journaliste militant ne fait pas que des heureux.

Après Raphaël Debu, secrétaire départemental PCF du Rhône la semaine dernière dans les colonnes de Lyon Capitale, c'est au tour de Fabien Roussel, ex-candidat communiste à la présidentielle, invité de France 2 ce lundi 9 mai, de faire savoir son mécontentement sur cette candidature. Le secrétaire national du PCF souhaite que la France insoumise reconsidère cette candidature.

"Je ne comprends pas que la France insoumise investisse un candidat condamné pour injure raciale. Ce n'est pas acceptable. Nous demandons à la France insoumise de revoir cette candidature", a lancé Fabien Roussel.


"Je ne comprends pas que la France insoumise investisse un candidat condamné pour injure raciale. Ce n'est pas acceptable. Nous demandons à la France insoumise de revoir cette candidature",
Fabien Roussel, secrétaire national du PCF 


Taha Bouhafs, une décision qui ne passe pas côté PS

La candidature de Taha Bouhafs est également vu d'un mauvais œil du côté des forces PS de cette 14e circonscription du Rhône. Lotfi Ben Khelifa conseiller municipal PS de Vénissieux et candidat PS, n'a pas vraiment l'intention de se ranger derrière l'accord PS - Insoumis voté au conseil national du PS jeudi dernier. Il l'expliquait dans Lyon Capitale la semaine passée.

"Olivier Faure (le premier secrétaire du PS) a vendu le PS aux Insoumis. Comme il l'avait vendu à Place Publique lors des européennes de 2019. Il a toujours bradé l'héritage socialiste", fulmine Lotfi Ben Khelifa à Lyon Cap' la semaine dernière. "Après le conseil national, il faut un vote des militants pour ratifier la décision du conseil national. C'est dans les statuts. Si Olivier Faure respecte les statuts, il doit y avoir un vote pour ratifier la décision du conseil national. Le PS, ce n'est pas comme la France Insoumise où il y le leader qui décide, c'est très vertical et rien est contesté. Au PS, il y a des statuts. Et ils doivent être respectés".

Lire aussi : 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut