Le Premier Ministre Gabriel Attal au Mont Verdun. CM

En visite dans le Rhône, Gabriel Attal découvre le "dispositif renforcé" de sûreté aérienne des JO 2024

Ce vendredi, le Premier ministre Gabriel Attal s’est rendu à la base aérienne militaire de Lyon, au Mont Verdun. Lors de sa visite, le dispositif de sûreté aérienne créé pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 lui a été présenté. 

Après sa venue dans le Rhône au mois de janvier, le Premier ministre Gabriel Attal, s’est rendu ce vendredi 22 mars à la base aérienne militaire de Lyon, au Mont Verdun, pour sa première visite aux forces armées. Le chef du gouvernement est arrivé à la base aux alentours de 10h30 accompagné de Patricia Mirailles, secrétaire d’État auprès du ministre des Armées, ainsi que de la préfète du Rhône, Fabienne Buccio. Honneurs militaires, rencontre avec les escadrilles air jeunesse de Lyon et présentation du dispositif de sûreté aérienne pour les Jeux olympiques et paralympiques 2024 étaient au programme. 

Lire aussi : Annonces de Gabriel Attal : "On n'a pas besoin de communication en matière de logement"

Le "dispositif renforcé" des JO 2024 

Peu après son arrivée, Gabriel Attal s’est donc rendu au centre national des opérations aériennes (CNOA). Placé sous l’autorité du Premier ministre ainsi que de la Haute autorité de défense aérienne, il est chargé d’assurer au quotidien la sécurité du trafic aérien national, mais également du dispositif mis en place pour les JO 2024 à Paris du 26 juillet au 11 août, puis du 28 août au 8 septembre prochains.

Le Premier ministre Gabriel Attal devant le programme détection et neutralisation. CM

Face aux enjeux, un "dispositif renforcé" de sureté aérien a été pensé pour assurer la protection aérienne des futurs jeux promet le Général Bourguignon, commandant de la brigade aérienne. Piloté depuis Lyon, le dispositif prévoit notamment le déploiement de 2 400 aviateurs sur tout le territoire, majoritairement en Île-de-France et dans la région marseillaise, dont 1 300 "spécifiquement dédiés à la mission de protection de l’espace aérien", ajoute le Général Bourguignon. Le programme de défense se divisera en trois parties : la sécurité aérienne, sol-air et LAD ("Lutte Anti-Drone").

Le Premier Ministre, Gabriel Attal, à la base aérienne du Mont Verdun. CM

La cérémonie d’ouverture va également bénéficier d’un dispositif "inédit." "Il y aura une zone aérienne interdite de 150 kilomètres de rayon centrée sur Paris, allant du sol jusqu’à un niveau illimité, à l’intérieur de laquelle tous les aéronefs seront interdits, et nous allons également fermer tous les aéroports et aérodromes parisiens pendant au moins cinq heures", conclut-il.

Gabriel Attal a ensuite assisté à une démonstration de détection et neutralisation d’un drone, avant qu’on ne lui présente un hélicoptère Fennec, l’un des modèles utilisés par l’Armée de l’air et de l’espace, et entre autres lors des JO 2024. 

Lire aussi : A Villeurbanne, Darmanin annonce la création d’une brigade de police pour lutter contre le trafic de drogue

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut