Drame de Confluence : ils étaient 6 dans la voiture

Six jeunes gens se trouvaient en réalité dans la voiture qui a plongé dans la Saône le week-end dernier dans le quartier Confluence, à Lyon. Trois sont morts noyés. Les trois autres, introuvables juste après le drame, seront présentés au parquet ce mardi pour non-assistance à personne en danger. Le conducteur du véhicule, âgé de 17 ans, est également inculpé pour homicide involontaire.

Le mystère s’éclaircit peu à peu après le drame du week-end dernier à la Confluence. Une voiture avait plongé dans la Saône. À son bord, les corps de trois jeunes gens âgés de 17 à 19 ans, morts noyés, avaient été repêchés. Mais déjà des témoignages et l’analyse des images de vidéosurveillance laissaient apparaître qu’une ou plusieurs autres personnes se trouvaient à bord du véhicule au moment de l’accident. Hypothèse confirmée après l’audition de trois jeunes hommes de 17 ans interpellés dans la journée de dimanche. Il y avait en réalité 6 personnes dans la Clio au moment où celle-ci a plongé dans le fleuve, comme le détaille Le Progrès qui livre le déroulé de la soirée.

Le conducteur avait 17 ans

Les six jeunes gens, dont cinq originaires de la Loire, étaient venus passer la soirée à Lyon. Après une nuit de fête, le jeune homme de 19 ans, seul titulaire du permis, ne se sent pas de reprendre le volant. Il donne alors les clés à un de ses amis de 17 ans. Le propriétaire du véhicule prend la place du passager à l’avant, les autres s’entassant à l’arrière. Le conducteur, inexpérimenté, sous des trombes d’eau, cherchant une sortie, s’engage alors sur la voie piétonnière qui longe la darse, par erreur. Triste concours de circonstances, comme l’indiquait Lyon Capitale hier, les bornes automatiques qui interdisent normalement le passage des véhicules sont baissées, suite à un dysfonctionnement.

Ils reprennent le train au matin

Faute à une visibilité médiocre, le jeune conducteur ne voit pas la fin de la chaussée. La voiture bascule dans la Saône. Trois des amis réussissent à s’extirper de l’habitacle, dont le conducteur, quand les trois autres restent prisonniers. Les rescapés regagnent alors la rive. Ils rejoignent un groupe de noctambules vers le centre commercial et leur demandent de donner l’alerte, avant de disparaître. Ils erreront dans le quartier jusqu’au moment de reprendre le train pour rentrer chez eux, au petit matin.

Alertés par leurs enfants, les parents des trois rescapés les ont finalement conduits à l’hôtel de police de Lyon dès dimanche. Ils seront présentés ce mardi au parquet pour non-assistance à personne en danger et, en ce qui concerne le conducteur, pour homicide involontaire.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut