Image d’illustration métro @WilliamPham

Décines et Meyzieu lancent une pétition pour prolonger le métro A à l'est de Lyon

Un peu moins d’un mois après le lancement de la consultation sur l’avenir du métro dans la Métropole de Lyon, autour de 4 projets, les villes de Décines-Charpieu et Meyzieu poussent pour que le schéma retenu soit un prolongement du métro A sur leur territoire. Les deux communes de l’Est lyonnais ont donc lancé une pétition en ce sens. 

Les concertations sur les sujets de mobilités ont le vent en poupe dans la Métropole de Lyon. Les habitants sont invités à s’exprimer sur les projets de tramways, de la Zone à faibles émissions (ZFE) ou encore, prochainement, sur le téléphérique. Fin septembre, le Sytral a mis à la consultation un autre dossier de taille, celui entourant l’avenir du métro lyonnais, avec à l’esprit une question simple "Faut-il encore développer le métro ?", selon Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon et du Sytral. 

Un projet parmi 4 autres

Pour l’heure, quatre projets sont étudiés par la collectivité : 

  • la prolongation du métro A vers Décines-Meyzieu (coût selon le Sytral d'environ 1,6-1,7 milliard d'euro, avec 50 000 voyages/jour)
  • la prolongation du métro B vers Caluire-Rillieux (coût de 2,2 à 2,7 milliards d'euros, avec 70 000 voyages/jour)
  • la prolongation du métro D vers La Duchère (coût 1 à 1,2 milliard d'euro, avec 40 000 voyages/jour)
  • la création d'une ligne E vers Lyon 5e - Tassin (coût 1,5 à 2 milliards d'euros, avec 100 000 voyages/jour)

Néanmoins, pour le moment, la position de Bruno Bernard sur la question reste plutôt floue, comme nous le décryptions il y a quelques semaines. L’élu écologiste dit ne pas vouloir se prononcer avant la fin de la consultation , même s’il soulignait dans nos colonnes avoir "des idées. J'ai un avis qui commence à mûrir un peu plus parce qu'on commence à avoir des études. J'attends de voir la consultation, l'engagement des différents élus, pour voir ce qu'on fait".

Lire aussi : Une nouvelle ligne de métro à Lyon ? Une consultation lancée, Bruno Bernard reste flou

Suppléer le tramway T3

En attendant, certains élus s’impatientent et n’hésitent pas à pousser pour le projet qu’ils souhaitent voir se développer. C’est le cas notamment des maires de Décines-Charpieu, Laurence Fautra, et Meyzieu, Christophe Quiniou, chez qui le prolongement de la ligne A sur leur territoire fait consensus. Pour donner du poids à ce schéma-là, les deux élus ont donc lancé une pétition "pour un territoire toujours plus dynamique".


"Il convient de prendre en compte une croissance de la population et des emplois à l’horizon 2030, ainsi que la présence d’équipements de grande envergure."

Les villes de Décines-Charpieu et Meyzieu


De manière générale, ils mettent en avant le fait que "l’Est lyonnais est en plein essor" et qu’"il convient de prendre en compte une croissance de la population et des emplois à l’horizon 2030, ainsi que la présence d’équipements de grande envergure tels que le Groupama Stadium, la salle Arena et l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry". À titre d’exemple et pour étayer leur argumentaire, ils citent la " saturation rapide, notamment aux heures de pointe et les soirs d'événements à l'OL Vallée" de la ligne de tramway T3. 

Près de 400 signatures en 4 jours

Lancée le 15 octobre sur le site Change.org, la pétition a pour le moment réuni 397 signatures d’habitants favorables au prolongement de la ligne A jusqu’à Meyzieu, afin, également, "de réduire le recours à la voiture individuelle sur nos communes et donc d'améliorer la qualité de l’air, l’ambiance sonore et le cadre de vie des habitants".

Par ailleurs, un atelier grand public, conduit par le Sytral, se déroulait lundi 18 octobre sur la question de la ligne A, un autre avait été organisé le 11 pour discuter de la ligne B et deux autres sont prévus le 20 (pour la ligne E) et le 28 octobre (pour la ligne D). Une conférence-débat sera également organisée à mi-parcours de la concertation le 10 novembre.

Lire aussi : Une nouvelle ligne de métro, ou pas, dans la Métropole de Lyon : le Sytral lance une "grande consultation", un dossier brûlant

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut