Dans ce dark store du 3e arrondissement à Lyon, une employée de la start-up française de “quick commerce” Cajoo s’apprête à parcourir les rayons afin de préparer une commande @Antoine Merlet
Article payant

Dark stores à Lyon, la crainte d’une ville-entrepôt

Depuis avril dernier, le "quick commerce" se déploie à Lyon, après avoir inondé la capitale. Ces supermarchés 2.0 et leur livraison ultrarapide depuis des mini-entrepôts en centre-ville suscitent la méfiance.


Les rayons du dark store, qui se présentent comme ceux d’un supermarché, comptent plus de 2 000 références, en produits secs et frais.
Pâtes, alcools, yaourts, shampoings... tous les produits d’une supérette classique sont proposés @Antoine Merlet

Il vous reste 81 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut