(Photo d’illustration), finale entre l’OL et Barcelone à Turin. © FRANCK FIFE / AFP

D1 féminine : Lyon à un pas du titre, face à des Parisiennes au plus bas

Tout juste sacrées championnes d'Europe, les Lyonnaises espèrent récupérer le titre de D1 féminine chez leurs rivales du Paris SG, ce dimanche à 21h.

Alors que l'équipe féminine de Paris se voit bouleversée par une nouvelle affaire ayant conduit à la suspension de l'entraîneur parisien Didier Ollé-Nicolle, les joueuses vont affronter leurs rivales de l'Olympique lyonnais ce dimanche à 21h pour un match avec le titre de D1 féminine à la clé.

Didier Ollé-Nicolle " mis en disponibilité "

La saison noire du PSG féminin semble interminable. Après l'agression, toujours non élucidée, de la milieu Kheira Hamraoui en novembre, dont les remous n'en finissent plus de perturber le vestiaire, un autre dossier a ressurgi cette semaine.

Dans l'œil du cyclone, Didier Ollé-Nicolle, 60 ans, a été " mis en disponibilité " le temps qu'une enquête interne du club parisien soit menée après des témoignages faisant état d'un comportement " inapproprié " envers une joueuse.

Un match décisif ce dimanche

Dans la morosité ambiante, Paris risque également d'encaisser un sérieux camouflet dimanche soir face à l'OL, qui décrochera son 15e titre de champion en cas de victoire ou de match nul.

Même en cas de défaite, les cinq points d'avance de l'OL lui offrent une bonne marge dans un Championnat déséquilibré. " Il reste deux journées et avec cinq points d'avance, si nous sommes sérieuses, nous aurons le titre cette année ", a prévenu la capitaine Wendie Renard.

Annonce de la liste des Bleus pour l'Euro féminin

Le match de dimanche soir tombe aussi à un moment crucial de la saison, à la veille de l'annonce de la liste des Bleues pour l'Euro féminin cet été (6-31 juillet). La sélectionneuse Corinne Diacre dévoilera l'identité des 23 joueuses amenées à voyager en Angleterre lundi lors du journal de 13h00 de TF1.

Ce PSG-OL sera donc la dernière opportunité de briller pour celles qui ont de bonnes raisons de douter de leur convocation, comme Amandine Henry et Eugénie Le Sommer, écartées de longue date.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut