Panneau publicitaire numérique JCDecaux © Tim Douet
Panneau publicitaire numérique JCDecaux © Tim Douet

Crise énergétique : les pubs JCDecaux seront éteintes la nuit dans la métropole de Lyon

Par mesure de sobriété énergétique, les panneaux publicitaires urbains de JCDecaux installés dans la métropole de Lyon seront éteints la nuit, entre 1 et 6 heures du matin à partir du mercredi 21 décembre.

Extinction des lumières dans l'agglomération lyonnaise. Dès demain, mercredi 21 décembre, les mobiliers publicitaires de JCDecaux qui sont installés sur Lyon et sa périphérie seront éteints entre 1 et 6 heures du matin. Cet "effort collectif", entre la Métropole de Lyon et l'entreprise JCDecaux qui sont liées par un contrat, vise à réduire la consommation énergétique de ces panneaux publicitaires lumineux et gourmands en énergie.

En avance sur un décret national

Plus globalement, l'extinction des mobiliers urbains s'inscrit dans la politique environnementale portée par la Métropole : "elle contribuera à diminuer notre consommation énergétique, et ainsi à limiter le recours aux énergies fossiles et le risque de coupures d’électricité pour les habitants et les entreprises", souligne Bruno Bernard, le président de la collectivité territoriale.

En tout, 2 240 "sucettes" lumineuses sont concernées par la mesure, soit 1 600 "abris voyageurs publicitaires" et 640 mobiliers urbains d'information. Cette nouvelle directive intervient quelques mois après le dépôt d'un décret gouvernemental relatif à l'extinction des publicités et enseignes lumineuses entre 1h et 6h du matin, qui doit entrer en vigueur à compter du 1er juin 2023.

Un contrat stratégique pour la Métropole

Pour mémoire, c'est ce partenariat noué entre la Métropole et JC Decaux jusqu'en 2032 qui permet de financer le déploiement des Vélo'v sur le territoire métropolitain. 50% de l'affichage fait sur ces "sucettes informatives", notamment installées au bord des routes, est destiné à la "communication des collectivités sur les concertations, le marché de Noël, la Fête des lumières, etc", nous expliquait il y a un an Philippe Guelpa-Bonaro, le vice-président de la Métropole de Lyon chargé d'élaborer le règlement local de la publicité (RLP), qui doit réduire la place de la publicité en ville.

Ce contrat avec JC Decaux ne sera d'ailleurs pas remis en question par le futur RLP. "Il n’est pas question de remettre en cause le contrat qui fonctionne bien", soulignait Philippe Guelpa-Bonaro. Pour éviter de mettre à mal son contrat avec Decaux (2032) et de "mettre en difficulté" les contrats communaux (2028), la collectivité a en effet préféré "faire les choses progressivement". "L’idée c’est de réduire la taille de ces supports publicitaires à 2 m2, mais seulement à partir de 2026, donc 2028 avec le délai de mise en conformité", soit à la fin de l’engagement des communes avec Decaux, précise l'élu EELV.

Lire aussi : 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut