Taux d’incidence dans le Rhône sur la semaine du 26 novembre au 2 décembre. Source : Santé Publique France.

Covid-19 à Lyon : la 5e vague s'accélère et l'incidence passe la barre des 600 dans le Rhône (graphique)

Le nombre de nouveaux cas ne cesse d'augmenter dans le département du Rhône, et continue de se rapprocher du record établi au plus fort de la 2e vague, avec 936 cas pour 100 000 habitants fin octobre 2020.

Le nombre de nouveaux cas de covid-19 augmente nettement dans le Rhône depuis un mois. La circulation du virus sur un territoire donné se mesure grâce au taux d'incidence. Un indicateur clé qui détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante.

Dans le département du Rhône, d'après les derniers chiffres stabilisés au lundi 6 décembre, le taux d'incidence est de 602 (les données prennent donc en compte la période entre le vendredi 26 novembre et le jeudi 2 décembre ). Ce taux était de 421 le 30 novembre,  il y a une semaine, et... de 94 le 8 novembre, il y a moins d'un mois. Un chiffre qui dépasse les pics observés lors de la 4e vague (321 fin juillet) et de la 3e vague (504 fin mars). Le nombre de nouveaux cas a plus que quadruplé en en seulement quelques semaines. Comme le montre le graphique ci-dessous.

Taux d'incidence dans le Rhône sur la semaine du 26 novembre au 2 décembre. Source : Santé Publique France.

La pression hospitalière contenue, mais en hausse

Jeudi 2 décembre, le directeur des Hospices civils de Lyon, Raymond Le Moign, faisait le point avec Lyon Capitale sur la pression qu'exerçait la hausse des cas sur l'hôpital. "En termes de pression hospitalière, la pression reste contenue dans les HCL, précisait-il. On a 128 patients hospitalisés (ce jeudi 2 décembre) dans les HCL. Il y a deux semaines, on était à moins de 60 patients hospitalisés en soins critiques et en hospitalisation conventionnelle [...] Ce que l'on observe, c'est qu'on a multiplié le nombre de patients par 2 aux HCL en deux semaines (du 18 novembre au 2 décembre NDLR). Pour l'instant, on peut faire face. Mais si la situation continue d'augmenter, si la pression hospitalière continue de s'accroître, il faudra à partir de la semaine prochaine qu'on envisage des décisions de déprogrammations pour pouvoir faire face à la mission qui est la nôtre, c'est-à-dire de pouvoir accueillir la totalité des patients covid  qui nécessitent des soins hospitaliers".

Une décision qui pourrait être prise en ce début de semaine, précisait le directeur général des HCL jeudi dernier.

Lire aussi : Covid-19 à Lyon : schéma vaccinal complet, 3e dose, où en est la vaccination dans le Rhône ?

Lire aussi :Circulation du covid-19 à Lyon : l'incidence s'envole et dépasse les 500 dans le Rhône (graphique)

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut