Service de soin intensif du Professeur Jean-Christophe Richard (unité Covid-19), à l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon (©MAXPPP/PHOTOPQR/LE PROGRES/Joël PHILIPPON)

Coronavirus à Lyon : le taux de positivité inférieur à 1 %, aucun signe de reprise de l'épidémie

Tous les indicateurs sont au vert dans la région. Même si des foyers de contamination sont toujours actifs dans la région, l'épidémie de coronavirus est pour l'instant maîtrisée. Les chiffres sont bons.

Toujours pas de signe de 2e vague. Les indicateurs, jour après jour, sont bons dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Alors oui il y a encore des cas, oui il y a des foyers de contamination. Mais c'est presque logique. Et pour l'instant, ils sont tous bien maîtrisés.

Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, il n'y aucun signe, pour l'instant, de reprise.

Un taux de positivité très faible

Le taux de positivité dans la région est par exemple encore très faible cette semaine dans la région. Il est inférieur à 1. Lors de la semaine 25, du 15 au 21 juin 2020, il est de seulement 0,9 %. Cela signifie que sur 100 personnes testées, moins d'une seule est positive au covid-19. A titre de comparaison, le taux de positivité dépassait les 15 % au plus fort de l'épidémie, pendant 6 semaines. Il se stabilise à un niveau très bas depuis un mois (environ 1 %)

Les tests sont aussi beaucoup plus nombreux actuellement. On ne teste plus que les potentiels porteurs comme au plus fort de la crise mais désormais aussi tous les cas contacts.

Des foyers de contamination maîtrisés

"Les objectifs de la surveillance virologique basée sur les laboratoires sont de suivre l’évolution des taux de positivité des tests dans le temps par région ou département, ainsi que le nombre de patients positifs pour le SARS-CoV-2 rapporté à la population (taux d’incidence). Les données sont consolidées dans le temps. Ces indicateurs permettent, associés avec d’autres, de suivre la dynamique de l’épidémie", explique Santé Publique France.

Dans le Rhône, malgré quatre foyers de contamination (lire ici), le taux est de 1,5 %, signe que l'épidémie est pour l'instant maîtrisée.

De moins en moins de malades dans les hôpitaux

"A l’échelon départemental, le taux de positivité le plus élevé est observé en Ardèche en semaine 25, ce qui s’explique par un important cluster familial en cours dans ce département". ajoute Santé Publique France. Ce taux est de 2,9 % en Ardèche.

A l'hôpital, aussi, tous les voyants sont au vert. Les personnes suivies par coronavirus sont de moins en moins nombreuses dans les hôpitaux de la région (lire ici).

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : 12 clusters dans la région, 4 dans le Rhône, où sont-ils

1 commentaire
  1. Georges Marchais - sam 27 Juin 20 à 21 h 49

    Raoult avait raison.

    J'imagine que les masques seront obligatoires dans le bus jusqu'à Noël. Les autorités ont toujours deux train de retard. Imposer les masques en août quand ils sont inutiles alors que début mars quand ils étaient utiles ils n'étaient pas obligatoires. C'est hallucinant.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut