Coronavirus à Lyon : hausse du nombre de cas dans le Rhône, pourquoi il ne faut pas (encore) s'inquiéter

Santé Publique France a publié son rapport hebdomadaire sur l'épidémie de coronavirus en France. Dans le Rhône, les personnes testées positives au covid-19 sont en augmentation. Les jeunes sont particulièrement touchés. Par contre, dans les hôpitaux, pour les formes graves, la baisse se poursuit.

Santé Publique France a publié son rapport hebdomadaire sur l'épidémie de coronavirus en France.

Les personnes testées positives au covid-19 sont en augmentation. C'est incontestable. Mais il ne faut pas céder au catastrophisme. Ces chiffres sont à prendre, et à analyser, avec prudence.

Le taux d'incidence au-dessus de 10 dans le Rhône

En semaine 30, 439 706 patients ont été testés en France. Pour 5 592 d'entre eux, le test était positif. Un chiffre en augmentation. 3621 personnes avaient été testées positives la semaine précédente, 2833 celle d'avant. L'augmentation est assez nette.

Le taux de positivité, lui aussi, est en augmentation. 1,3 % en semaine 30, contre 1,0 en semaine 29.

Important à noter, aussi, le taux d'incidence. En Mayenne, il est de 143 malades pour 100 000 habitants. Dans 19 départements, il dépasse les 10 malades pour 100 000 habitants. Dont dans le Rhône, où il est de 10,4 pour 100 000 habitants. Là-aussi, l'augmentation est assez nette, ce taux d'incidence était de 5,9 la semaine dernière.

Les jeunes de plus en plus touchés

Cependant, le public touché est jeune. Beaucoup plus jeune qu'en mars et avril. Ainsi, "en semaine 30, le taux d’incidence (pour 100000 habitants) était de 3,9 chez les 0-14 ans, 13,1 chez les 15-44 ans, 7,8 chez les 45-64 ans, 5,5 chez les 65-74 ans et 6,2 chez les 75 ans et plus", explique Santé Publique France.

Les plus touchés, actuellement, ceux aussi sans doute qui se méfient le moins, sont les jeunes.

A l'hôpital, la baisse se poursuit

La bonne nouvelle, c'est qu'en meilleure santé, ils font beaucoup moins de formes graves. Car pour l'instant, dans les hôpitaux, les chiffres restent très bons. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le Rhône, aucune augmentation du nombre de malades. Loin de là. C'est même le contraire, avec une baisse constante depuis plusieurs semaines.

Ce vendredi matin, il y a "seulement" 5 personnes en réanimation dans le Rhône. Contre 300 au plus fort de la crise. Plus que 16 personnes en réa dans la région contre... 783 début avril. Et 327 personnes sont hospitalisées dans la région, soit 26 de moins que la veille.

Faire défiler vers le haut