Hopital Édouard Herriot Pavillon H © Tim Douet

Coronavirus à Lyon : ce que l'on sait des 2 713 victimes en Auvergne-Rhône-Alpes

2 713 personnes sont mortes du coronavirus COVID-19 dans les hôpitaux et Ehpad de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Âges, sexes, comorbidités... que sait-on des victimes du virus et des patients en réanimation ?

Selon le dernier bilan de Santé publique France, au 13 mai à 12h, 1 176 résidents Ehpad avaient perdu la vie à cause du coronavirus dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Dans les services d'hospitalisation, le bilan était de 1537 morts, soit un total de 2 713 victimes à cause du Covid-19.

Toujours, selon Santé publique France, 67,6 % des personnes décédées lors d'une hospitalisation pour COVID-19 avaient plus de 80 ans. 

La part des décès à l'hôpital entre le 17 mars et le 13 mai, par classe d'âge, est à la suivante : 

0-9 ans : 0 %

10-19 ans : 0 %

20-29 ans : 0 %

30-39 ans : 0,3 %

40-49 ans : 0,7 %

50-59 ans : 2,9 %

60-69 ans : 7,2 %

70-79 ans : 20,1 %

80-89 ans : 42 %

90 ans et plus : 25,6 %

Santé publique France a analysé 1 208 certificats de décès contenant une mention "COVID-19" dans la région. 63,4 % des personnes mortes présentaient au moins une comorbidité (36,6 % sans). Il s'agissait majoritairement d'homme avec un "sexe-ratio H/F" de 1,3. 

Trois patients sur quatre en réanimation sont des hommes

En ce qui concerne la réanimation : au 12 mai à 12 heures, 627 patients atteints de forme sévère de COVID-19 étaient hospitalisés dans ce type de service en Auvergne-Rhône-Alpes. 

57,4 % de ces patients avaient plus de 65 ans et près de trois cas sur quatre étaient des hommes. Selon Santé publique France, sur l'ensemble des patients en réanimation : "64,0 % des cas présentaient au moins un facteur de risque. Les facteurs de risque de sévérité les plus fréquemment retrouvés étaient l’hypertension artérielle (32,6 %, valeur sous-estimée du fait d’un recueil tardif), le diabète (23,6 %), une pathologie cardiaque (16,9 %) une pathologie pulmonaire (15,3 %)".

Ainsi, les nombres de nouveaux décès déclarés parmi les hospitalisations et la part des patients en réanimation continuent de baisser dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

"Les indicateurs d’hospitalisation tout service pour COVID-19 diminuent moins rapidement que ceux relatifs aux hospitalisations en réanimation. Ceci pourrait être expliqué en partie par une diminution de la sévérité des cas hospitalisés", souligne Santé publique France.

Par ailleurs, les précautions et l'importante des gestes barrières ne peuvent être oubliées, y compris par les personnes jeunes et en bonne santé, pour ne pas voir ces chiffres repartir à la hausse. 

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut