Coronavirus à Lyon : +95 % de surmortalité dans la région début novembre

La 2e vague de l'épidémie de coronavirus touche de plein fouet la région Auvergne-Rhône-Alpes. Les derniers chiffres de l'INSEE, relatifs à la mortalité dans la région ces dernières semaines, sont particulièrement parlants... +95 % de décès lors de la 1ère semaine de novembre par rapport à 2019, +80 % lors de la 2e semaine.

Depuis le 1er septembre 2020 (jusqu'au 16 novembre), 18 803 décès ont été répertoriés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, la plus touchée par cette 2e vague de coronavirus. Soit 34 % de plus qu'en 2019 à la même époque (14 058). En France, notre région est clairement celle avec la plus grosse surmortalité pendant cette période.

"Au cours de la période allant du 1er mars au 30 avril 2020 (1ère vague), la surmortalité a été de 2 300 par rapport à la même période de 2019. L’impact de cette deuxième vague est donc d’ores et déjà deux fois plus fort que la première", précise l'INSEE. Pour l'instant, car les données s'arrêtent au 16 novembre.

Trois semaines très meurtrières dans la région

La surmortalité dépasse même les 50 % sur cette période (1er septembre-16 novembre) dans 3 départements :

  • + 51 % en Savoie
  • + 51 % en Haute-Loire
  • + 50 % dans la Loire

Dans le Rhône, sur la même période, 3 821 personnes sont décédées (contre 2 955 à la même période). Soit +29 %.

Ce qui est encore plus marquant, ce sont les chiffres des trois semaines où l'épidémie a été la plus forte dans la région, à savoir la dernière semaine d'octobre et les deux premières de novembre. Et là, les données sont très marquantes. Avec +95 % de décès lors de la 1ère semaine de novembre dans la région en 2020 (toujours par rapport à 2019), + 80 % lors de la 2e semaine de novembre et +70 % lors de la dernière semaine d'octobre. Le graphique suivant est assez parlant.

@INSEE
Faire défiler vers le haut