Grégory Doucet, le maire écologiste de Lyon
Grégory Doucet, le maire écologiste de Lyon, en juillet 2022. ©Romane Thevenot-Terreiro.

Canicule, incendies : "tous les gouvernements n'ont pas été à la hauteur", estime le maire de Lyon

"L'urgence, elle est là depuis 20 ans", déplore Grégory Doucet, le maire écologiste de Lyon, qui regrette la non prise au sérieux du réchauffement climatique par les gouvernements successifs.

Un fort épisode de canicule s'est installé sur la France depuis une semaine et les départs de feux se multiplient dans le pays. En Gironde, notamment, où plus de 20 000 hectares de forêt sont déjà partis en fumée en une semaine, à La Teste-de-Buch et à Landiras. Plus de 35 000 personnes ont été évacuées. Et les deux incendies sont encore loin d'être maîtrisés.

En moyenne, ces dernières années, environ 10 000 hectares de forêt partaient en fumée chaque année en France. Plus de 20 000 déjà, en une seule semaine, dans le seul département de la Gironde.

Invité ce mercredi matin de RTL, le maire écologiste de Lyon, Grégory Doucet a expliqué que "certains alertaient au début des années 2000 sur la nécessité de se bouger et de prendre au sérieux la menace du réchauffement climatique. L'urgence, elle est là depuis 20 ans".

Lire aussi : Dans le Rhône, le risque de feux de forêt croît sous l’effet du réchauffement climatique

Doucet estime que le gouvernement actuel "n'est pas à la hauteur" du dérèglement climatique mais l'heure n'est pas, selon lui, de "polémiquer". "Ce n'est pas le moment". "Tous les gouvernements précédents ne l'ont pas été également (à la hauteur)", ajoute-t-il.

Doucet a également décliné le "grand plan de végétalisation" lancé par la ville de Lyon, avec plus de "140M d'euros sur le mandat". "Nos villes sont bien trop minérales", a insisté Doucet. Quel est-il, ce grand plan de végétalisation ? L'objectif est notamment de planter 1600 arbres par an sur la ville, de "planter partout où c'est possible", expliquait sur le plateau de Lyon Cap' Nicolas Husson, adjoint au maire de Lyon en charge de la biodiversité, la nature en ville et la protection animale.

En ce qui concerne les incendies, le risque est de plus en plus présent dans le département du Rhône. "Notre département est très concerné avec des épisodes de chaleur qui sont plus intenses que sur le rivage méditerranéen, du fait de notre situation géographique plus continentale. Je suis conseiller technique feux de foret depuis 12 ans dans le Rhône et nous voyons une évolution liée au réchauffement/dérèglement climatique. Les étés ne sont plus ceux d’il y a 15 ou 20 ans. Quand je suis arrivé en 1995, et même dans les années 2000, faire venir des canadairs dans le département du Rhône cela relevait de la science-fiction. Maintenant les bombardiers d’eau interviennent une à deux fois par an", expliquait fin juin François Drobacheff, lieutenant-colonel des pompiers du Rhône, à Lyon Capitale (l'intégralité de l'entretien à lire ici).

Lire aussi : Lyon : végétalisation, débitumisation, un exemple concret du "plan nature" dans le 7e arrondissement

----
POUR ALLER PLUS LOIN

Le "plan nature" de la Ville de Lyon

Nicolas Husson, adjoint au maire de Lyon en charge de la biodiversité, la nature en ville et la protection animale, évoquait dans 6 minutes chrono, sur Lyon Capitale, en mai 2022, l'ambitieux Plan Nature de la Ville de Lyon.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut