Cédric Lesec, directeur des opérations extérieures du musée des Confluences sur la plateau de Lyon capitale, pour l’émission « 6 minutes chrono »

"C'est une exposition qui nous rappelle notre enfance" (vidéo)

Cédric Lesec, directeur des relations extérieures du musée des Confluences est l'invité de 6 minutes chrono. Pour Lyon Capitale, il revient sur l'exposition-événement "Sur la piste des Sioux".

C'est l'exposition phare du moment au musée des Confluences. Plus de 1 000 m2 de (l'équivalent de la moitié de la place des Célestins) dédiés à la représentation des Indiens d’Amérique, depuis près de cinq cent ans, de l’arrivée des colons jusqu’à aujourd’hui.

"C'est une exposition qui nous rappelle notre enfance, les Indiens, les cow-boys. Il y a une dimension spectaculaire ; on parle de cinéma de télé, d'un continent qui fait partie de notre histoire." explique Cédric Lesec, directeur des relations extérieures du musée des Confluences sur le plateau de 6 minutes chrono.

Cette exposition est le fruit d’une rencontre avec le collectionneur belge François Chladiuk, passionné par l’Ouest Américain. Sa collection exceptionnelle de costumes lakota datant de 1935, particulièrement bien documentée et accompagnée de photographies historiques, sera présentée dans l’exposition.

"Il y a un certain nombre d'images, de mots attachés à l'histoire des Amérindiens. L'objet de l'exposition est de les comprendre et de les mettre en perspective avec l'histoire des premières nations."

Rigueur scientifique

L’exposition abordant la question du stéréotype amérindien, le musée des Confluences a fait réaliser par le CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observatoire des conditions de vie), en 2020, une enquête sur les représentations des Indiens d’Amérique du Nord, en France.

"Il fallait connaître les clichés de nos visiteurs pour les saisir et montrer à quel point ils étaient liés à la construction de cette image des Indiens, en quoi, ils étaient très éloignés d'une réalité. Dans les clichés de représentations des Indiens d'Amérique, il y a l'image du "bon sauvage", issu de la philosophie du 18e siècle, puis après du sauvage rusé, même violent." poursuit Cédric Lesec.

Depuis les premières rencontres jusqu’à la culture populaire contemporaine, en passant par le célèbre Buffalo Bill’s Wild West, spectacle diffusé en Amérique puis en Europe entre 1883 et 1912, où le village indien installé, à Bruxelles en 1935, en marge de l’Exposition universelle avec un ensemble unique de costumes lakotas (et au parc Bonnetterre de Villeurbanne du 16 au 26 novembre 1889 et du  4 au 13 août 1905) , Sur la piste des Sioux interroge, explique le musée des Confluences, la construction de nos images des cultures indiennes. Le parcours confronte également nos représentations occidentales à la situation des Indiens, sur leurs terres d’origine, selon les époques, pour mieux déconstruire la vision caricaturale qui les a longtemps accompagnés.

> Jusqu'au 28 août 2022

Brulé War-Party Avant le 1er janvier 1915 Edward Sheriff Curtis (1868-1952) Tirage argentique Collection musée du Nouveau Monde, La Rochelle inv. MNM.1981.9.39
@ C. Vignaud
Cheyenne warriors Avant le 1 janvier 1915 Edward Sheriff Curtis (1868-1952) Tirage argentique Collection musée du Nouveau Monde, La Rochelle inv. MNM.1981.9.129
@C. Vignaud
Bonnet de guerre ayant appartenu à Joshua Spotted Owl Avant 1935 États-Unis, région des Plaines, Dakota du Sud, population lakota Cuir, tissu, perles de verre, plumes Collection François Chladiuk / Droits réservés

 

Carte de la tournée européenne de 1889 du Buffalo Bill’s Wild West 1894 Buffalo Bill Museum and Grave, Golden, Colorado
Carte postale souvenir du Buffalo Bill’s Wild West, Groupe d’Indiens défilant à Paris, première moitié du 20e siècle
The Widow of an Indian Chief Watching the Arms of her deceased Husband 1789 John Raphael Smith (1751-1812) d'après Joseph Wright of Derby Mezzotinte Musée de Derby, Angleterre

 

@bstofleth

Lire aussi : En 2021, le musée des Confluences a retrouvé une partie de son public grâce à l'exposition "Sur la piste des Sioux"

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut