Camp de Roms © Tim Douet57

Bron : retour à la rue pour les familles du foyer Pierre Valdo ?

Mardi dernier, la préfecture a décidé de mettre fin à l’hébergement des familles du foyer Pierre Valdo de Bron. En l’absence de solution d’hébergement, celles-ci ont décidé de rester.

Cet hiver, dans le cadre du plan Grand froid, le foyer Pierre Valdo de Bron avait hébergé sept familles issues de la rue ou du camp de l’esplanade Nelson Mandela, ainsi que deux femmes seules. Parmi ces familles, une quinzaine d’enfants âgés d’un an et demi à quatorze ans. Le dispositif hivernal ayant expiré le 1er avril, la préfecture a décidé le 29 mai de mettre fin à l’hébergement de ces personnes.

Or, nombre d’entre elles devront retourner vivre dans la rue car elles ne remplissent plus les nouveaux critères d’hébergement mis en place cette année, à savoir par exemple la fin de la continuité de l’hébergement après le plan Grand Froid, le fait d’avoir un enfant de moins d’un an contre trois auparavant, ou encore d’être enceinte non plus de trois, mais de six mois. Une mère d’élève, membre du collectif Jamais sans toit, s’inquiète notamment pour une femme seule, terrorisée à l’idée de retourner dehors après neuf mois à la rue, ainsi que pour une mère et son bébé ayant déjà vécu cinq mois sur le trottoir.

Sans autre solution d’hébergement, les familles n’ayant pu être relogées ont donc décidé de rester dans le foyer malgré les menaces de la préfecture de leur couper l’eau ou l’électricité, ou encore de ralentir les procédures de leurs dossiers d’hébergement. La préfecture, questionnée à ce sujet, a confié “qu’ils n’allaient pas couper l’eau et l’électricité”. En revanche, elle confirme qu’“à un moment donné, il va bien falloir faire quelque chose”. En attendant, les parents d’élèves et les associations restent mobilisés pour soutenir les familles.

à lire également
Amélie Wallyn avec son livre de la Méthode Malo.
Mardi prochain, l’association VMEH (Visite des malades dans les établissements hospitaliers) organise une conférence sur la Sarcopénie et des troubles cognitifs. Amélie Wallyn, ergothérapeute, viendra présenter sa Méthode dite « Malo », qui ralentit l’évolution des troubles cognitifs des patients grâce à des exercices simples.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut