Blouses d'infirmières high-tech

En France, les maladies nosocomiales (contractées à l'hôpital) touchent chaque année plus de 750 000 personnes. 4 200 en meurent. Les textiles sont un vecteur dans 17 % des cas.

De ce constat est né le projet rhônalpin " Actiprotex ". L'objectif " vise à mettre au point des produits textiles de haute technologie, notamment pour la lutte contre les maladies nosocomiales et les contaminations microbiennes " explique l'association Techtera, l'un des 15 pôles de compétitivité de Rhône-Alpes.

La semaine dernière, à Lyon, s'est tenue la première réunion de travail de cet ambitieux projet. Onze PME, une filiale de groupe international et quatre laboratoires de recherche ont planché sur ce qui s'avère être " le plus grand défi en termes de maladies infectieuses auquel doit faire face l'Union européenne ", selon le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies.

Draps, blouses, implants
D'ici à trois ans, ils devront trouver des solutions textiles allant des draps pour les lits des patients, des blouses pour les infirmières, jusqu'aux implants chirurgicaux. "Aujourd'hui, fabriquer un textile anti-bactérien, grosso modo, on sait faire. Le problème, c'est la température qui détruit les protections anti-bactériennes, explique Vincent Legay, directeur médical et scientifique de Biomatech, l'un des leaders mondiaux en évaluation biologique, et porteur du projet. L'innovation résidera donc dans la résistance de ces textiles aux nombreux lavages. " Pour l'heure, la société Euracli basée à Chasse-sur-Rhône, nème1 français de la microencapsulation, parvient à faire résister les millions de microcapsules qu'ils équipent sur leurs textiles à une dizaine de lavages maximum.
Outre-Manche, dès janvier 2008, le personnel hospitalier anglais devra revêtir des tabliers plastiques et bannir les traditionnelles blouses blanches à manches longues, justement pour lutter contre les maladies nosocomiales. La chasse aux microbes est lancée.

8 000 visiteurs et une centaine d'exposants sont attendus pour le 1er salon dédié aux technologies et services de la santé. L'idée est de créer un dialogue entre les différents professionnels du monde de la santé.

Repères
Chiffres clés de la santé
150,6 milliards d'euros
2 402 euros/hab.
8,8 % du PIB
Rhône-Alpes = 20 % du marché français de la santé

Hospitevent, salon des technologies et services de la santé. Les 23, 24 et 25 octobre à Eurexpo. www.hospitevent.com.
20 euros/3 jours.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut