Hervé Cornara
DR

Attentat en Isère : la victime originaire de Fontaines-sur-Saône

On en sait un peu plus sur la victime décapitée lors de l'attentat de Saint-Quentin-Fallavier vendredi matin. Il s'agit d'un entrepreneur lyonnais, originaire de Fontaines-sur-Saône.

Hervé C. était le directeur commercial d'une entreprise de transport située à Chassieu (Rhône). Il était l'employeur du suspect Yassin Salhi. Les locaux ont d'ailleurs été perquisitionnés vendredi après-midi. L'homme résidait à Fontaines-sur-Saône, la commune où il avait effectué une grande partie de son parcours scolaire (à l'école des Marronniers puis au collège Jean de Tournes). Les salariés de son entreprise, Colicom/ATC, le décrivent comme une personne loyale et respectueuse. L'homme âgé de 54 ans était également un supporteur de l'Olympique lyonnais. Il allait fêter ses 55 printemps ce dimanche 28 juin.

La tête d'Hervé C. a été retrouvée accrochée à un grillage à l'extérieur du site d'Air Products entourée de drapeaux islamistes. D'après Le Dauphiné, le terroriste présumé aurait exécuté son patron avant le début de l'attaque. Le suspect Yassin Salhi a été arrêté par un pompier après avoir foncé des plusieurs bonbonnes de gaz, provoquant une explosion qui a blessé deux personnes.

5 commentaires
  1. SophieV - 27 juin 2015

    C'est ignoble.

  2. entre nous soit dit - 27 juin 2015

    On les connait nous dit-on ...on les a chez nous ...et on ARRETE de les surveiller??????????? ARRETONS d'avoir PEUR d'eux ...et foutons les dehors

  3. Robes Pierre - 27 juin 2015

    comment peut on justifier l'abolition de la peine capitale quand notre pays se livre à des bombardements répressifs aveugles à l'encontre d'actes commis à l'étranger, Nous sommes en guerre contre EI, guerre que nous nions comme nous avons niez celle d'Algérie ou un certains François avait moins d’égard contre les adversaires en ayant fait guillotiner de nombreux. Qu'attendons nous pour faire comparaitre ces ennemis intérieurs devant des tribunaux d'exception avec peine adaptée, nous y rattacherons les soutiens actifs ET passifs, c'est le prix de notre civilisation. Ou alors continuons cette politique Vigipirate qui fait bien rigoler les islamistes, les effectifs dédiés affectés à des missions moins visibles mais plus efficaces.

  4. Robes Pierre - 27 juin 2015

    N’attendons rien de nos élus 18 gendarmes affectés à la surveillance de la résidence secondaire de l'ex premier ministre, sans oublier Latché Mitterrand, etc .

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut