Christiane Taubira a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle 2022 sur les pentes de la Croix-Rousse à Lyon, samedi 15 janvier. Photo : Marie Allenou

À Lyon, Christiane Taubira annonce sa candidature à l'élection présidentielle

Samedi 15 janvier peu après 11 heures, l'ancienne garde des Sceaux socialiste, Christiane Taubira était présente sur l'esplanade de la Montée de la Grande Côté à Lyon. Elle a annoncé sa candidature à l'élection présidentielle d'avril 2022.

Elle avait promis d'annoncer sa décision mi-janvier. C'est à la Croix-Rousse à Lyon, sous une épaisse brume et un froid glacial, que Christiane Taubira a annoncé sa candidature à l'élection présidentielle d'avril 2022. L'ancienne socialiste, ministre de la Justice sous le mandat de François Hollande, et ancienne députée de la Guyane, est notamment connue pour avoir porté la loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels. Elle s'était également déjà présentée à l'élection présidentielle en 2002, sous les couleurs du Parti radical de gauche (un parti de centre-gauche).

Un autre thème s'est imposé dans cette annonce de candidature : l'union de la gauche. Symboliquement, pour l'introduire, la candidate a choisi deux soutiens issus d'unions locales de partis de gauche, à Lyon et Marseille. Renaud Payre, vice-président au logement de la Métropole de Lyon, et Olivia Fortin, adjointe au maire à Marseille et fondatrice du collectif citoyen Mad Mars, ont pris la parole avant l'annonce de la candidate.

Démocratie, écologie, justice social : les axes de sa campagne

Venue l'écouter, une foule d'environ 200 à 300 personnes s'est massée sur l'esplanade de la montée de la grande côte. Le lieu choisi était symbolique et historique : la colline des canuts, "un clin d'oeil à la colline qui travaille", avaient expliqué ses proches.

"L'espoir est là, et c'est pour ça que je veux prendre toute ma part contre la démoralisation, contre les discours haineux pour que nous puissions affronter ensemble les risques de dislocation sociale et les nouveaux défis, comme la nécessaire transition écologique", s'est fendue Christiane Taubira, qui veut répondre aux "colères" des Français.

La candidate a alors annoncé plusieurs piliers et mesures de sa campagne : rendre son pouvoir au Parlement, un revenu de 800 euros pendant 5 ans à partir de 18 ans, le SMIC revalorisé à 1400 euros, combattre l'ubérisation de l'économie, sanctionner les entreprises qui ne se plieraient pas à une augmentation des salaires, le recrutement de 100 000 soignants pour lutter contre les déserts médicaux...

Une candidature et des propositions qui viennent s'ajouter aux nombreux candidats déjà déclarés à gauche. La candidature de Christiane Taubira pourrait notamment faire de l'ombre à la socialiste Anne Hidalgo, déjà lancée dans sa campagne depuis plusieurs mois et en mauvaise posture dans les sondages. Bien que sa candidature soit à présent officiellement annoncé, Taubira dit encore attendre le résultat de la primaire populaire, dont le vote doit avoir lieu du 27 au 30 janvier.

Début décembre, Lyon Capitale était allé à la rencontre des partisans lyonnais de la primaire populaire. Un reportage à lire ici : Primaire populaire à Lyon : une centaine de personnes réunies

Lire aussi : Présidentielle : Hidalgo en campagne à Villeurbanne et Vaulx vendredi et samedi, Taubira à Lyon samedi

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut