panneau_radar

Lyon : premiers crépitements pour le radar de chantier de l’A6

Un radar automatique nouvelle génération veille depuis ce jeudi matin au respect des limitations de vitesse le long du chantier de la future jonction entre l’A6 et l’A89.

Un radar fixe... que l'on peut déplacer. C'est le principe de ces nouveaux radars de chantier qui fleurissent un peu partout en France. Leur mission est faire respecter les limitations de vitesse dans les zones de travaux attenantes à la chaussée. Cela dans le but de sécuriser les "hommes en jaune" dans leur travail.

Ces engins nouvelle génération sont semblables à des remorques. Équipés de roues, ils peuvent être déplacés sur toute la zone de chantier du jour au lendemain. Impossible donc pour les automobiliste familiers du tronçon où il sévit de duper l'engin, qui a désormais toujours un coup d'avance.

Les automobilistes dénoncent un matraquage

Après une première expérimentation sur l'A7 au sud de Lyon, ce type de radar semble donc s'installer dans le département. Si la visée première de protection du personnel est fort louable, de nombreuses critiques se sont élevées contre ce dispositif. Les automobilistes lyonnais l'accusent de sévir par surprise dans le but de "faire du chiffre". Force est de constater que, de ce côté-là, le radar de chantier fait un carton. Cet été, en Bretagne, un radar du même type a flashé 900 automobilistes en 24 heures, soit un toutes les 96 secondes.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut