Hôpital de la Croix-Rousse
Tim Douet

Les HCL annoncent un excédent de 7,6 millions d'euros en 2017

La direction des Hospices civils de Lyon (HCL) assure que cet argent sera réinvesti, pour améliorer les conditions de travail des personnels et d'accueil des patients notamment.

Après un résultat légèrement déficitaire en 2016, les HCL dégagent un excédent comptable de 7,6 millions d'euros sur l'année 2017. Soit 0,4 % d'un budget de 1,8 milliard d'euros. Le résultat consolidé des HCL dégage un excédent tous budgets confondus de plus de 43 millions d'euros, en intégrant la cession d'actifs, dont la vente pour 29,5 millions d'euros des anciennes blanchisseries. La capacité d’autofinancement représente plus de 101 millions d'euros, soit 5,4 % des produits consolidés. De quoi couvrir le remboursement du capital de la dette. "Après remboursement, l’autofinancement net s’élève à 55 M€ (en hausse de +18 % par rapport à 2016) et couvre l’intégralité du besoin de financement des investissements courants réalisés sur l’exercice", indiquent les HCL par voie de communiqué.

"La politique d’investissement est très soutenue : 117 M€ d’investissements ont été réalisés en 2017, en hausse de 4 % par rapport à 2016", assurent les HCL. Un effort qui se concentre à 60 % sur des "opérations majeures" comme des constructions immobilières, des équipements biomédicaux lourds ou des système d’information. Le reste allant aux opérations courantes. Le désendettement se poursuit, avec un capital restant dû de 840 millions d'euros. L'agence de notation financière Moody's qui avait attribué la note A1 aux groupe en novembre dernier, souligne une bonne gestion.

"Améliorer les conditions de travail au quotidien"

La Directrice générale des HCL, Catherine Geindre se félicite après "une année très dynamique en terme d’activité, celle-ci ayant connu une très nette progression en nombre de séjours (+3,3 %)". Soit plus que la moyenne nationale qui s'établit à +1,6 % pour les CHU. De quoi satisfaire Georges Képénékian, chirurgien de formation et, en tant que maire de Lyon, président du conseil de surveillance des HCL.

"Les bons résultats de 2017 constituent une belle reconnaissance des efforts de toute la communauté des HCL qui peut être fière du chemin parcouru, s'est-il félicité. Une modernisation d’une telle ampleur illustre la capacité de notre CHU à innover et à s’adapter à un contexte en pleine mutation". L'édile a souligné "un engagement total des femmes et des hommes mobilisés pour faire vivre au quotidien les valeurs de solidarité, d’égalité et d’humanité qui sont au cœur de l’hôpital public".

Aussi la direction des HCL souhaite-t-elle que les bons résultats financiers de l'institution servent à améliorer les conditions de ceux qui y travaillent. "Il est extrêmement important de restituer une partie des bons résultats aux hospitaliers pour améliorer leurs conditions de travail au quotidien", a déclaré Georges Képénékian. "Je mesure le poids des efforts consentis ; je connais aussi les difficultés des réalités quotidiennes à l’hôpital, a insisté Catherine Geindre. C'est la raison pour laquelle j'ai décidé d’affecter prioritairement ces résultats à des mesures destinées à améliorer les conditions de travail et de prise en charge des patients et à donner de la souplesse à notre fonctionnement quotidien"

Un million d'euros pour pallier l'absentéisme

Réinvestir. C'est l'engagement des HCL. Dans la veine de l'amélioration des conditions de travail, la direction promet 1 millions d'euros de crédits supplémentaires pour "pallier l'absentéisme dans les services", avec un élargissement des rémunérations en heures supplémentaires. La majeure partie, 3,25 millions d'euros, ira à des "investissement rapidement visibles", à savoir le remplacement de petit matériel et équipement et des "travaux amélioratifs des services".

Les HCL flècheront encore 2 millions au "dynamisme médicale". Une somme affectée à l'extension ou au renforcement de services, à la Croix Rousse, Pierre Wertheimer ou Edouard Herriot entre autres. Ces bons résultats financiers doivent aussi permettre de poursuivre les investissements à Lyon Sud ou pour le transfert de Henry Gabrielle sur le site de l'hôpital militaire de Desgenettes. Enfin un encouragement à la recherche de 450.000 euros est également annoncé.

Retrouvez les révélations de Lyon Capitale sur "Le scandale des greffes aux HCL" dans notre numéro de mars, disponible en kiosque.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut