Le repaire Jägermeister
©Grégor Clauss

"Le Repaire Jägermeister", le bar éphémère de Vice à Lyon

Après Paris cet été, le magazine Vice France investit le bar La Pêcherie (1er arrondissement) durant trois semaines. Intitulé "Le repaire Jägermeister", ce bar éphémère met à l'honneur, comme son nom l'indique, la célèbre liqueur à base de plantes médicinales, qui fait fureur auprès des étudiants. Lyon Capitale s'est rendu sur place vendredi 11 novembre, le lendemain de son inauguration.

Le repaire Jägermeister, Vice France

©Grégor Clauss
Le repaire Jägermeister, Vice France

"Le changement de nom c'est définitif ?". Pierre, 21 ans, apparaît désemparé devant le nouveau look du bar La Pêcherie. Habitué des lieux, il n'a pas l'air bien au courant de l'événement éphémère promulgué par Vice France, en partenariat avec Jägermeister. D'autres, fans du magazine ou de la liqueur, ont fait le déplacement en connaissance de cause, grâce à la campagne promotionnelle sur les réseaux sociaux ou par le bouche-à-oreille. Accueillis par un verre de jäger "à boire ici et maintenant" selon les hôtesses, qui ont l'air d'avoir démarré la soirée la veille, les clients affluent découvrir la carte du "Repaire".

Désillusion pour Yann, 23 ans : "Ils ne font pas de jägerbomb !". Ce cocktail obtenu en laissant tomber un shot de jägermeister dans un verre de boisson énergisante est pourtant la coqueluche des soirées étudiantes. Explication donnée par les serveurs : "Nous voulons montrer qu'on peut faire d'autres cocktails autre que celui-ci avec de la jäger". À la carte cependant, seulement deux cocktails sont proposés avec la fameuse liqueur.

Grands tapis et trophées de chasse

Le cerf, emblème de la jägermeister

©Grégor Clauss
Le cerf, emblème de la jägermeister

Si l'esprit de la boisson allemande se retrouve peu sur la carte, il est bien présent dans la décoration. Quatre jours de rénovation ont été nécessaires pour changer intégralement l'intérieur et la façade de l'établissement. Aucun détail n'a été laissé au hasard, jusqu'aux toilettes. Grands tapis, canapés, rondins de bois, trophées de chasse, la décoration fait honneur au nom de l'alcool, jägermeister signifiant "maître chasseur" en allemand. Un choix qui a séduit Pierre : "On a l'impression d'être dans son salon".

Les DJ de "Noisey" (la chaîne de musique de Vice) en hauteur donnent le rythme de la soirée avec une playlist de choix jusqu'à une heure du matin. On pourra regretter le peu de place donné pour danser, mais ce détail n'a pas ternit la réputation de l'événement. Avec autant de monde à l'intérieur qu'à l'extérieur en plein mois de novembre, le bar éphémère a conquis les jeunes lyonnais dès son inauguration jeudi 10. Reste à savoir s'ils resteront lorsque Vice aura quitté les lieux le 24 novembre...

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut