Le Grand Lyon offrira 250 euros pour l’achat d’un vélo électrique

Dans la capitale du Vélo'v son absence était jusqu'à présent incompréhensible. Le mal va être réparé : Gérard Collomb vient enfin de donner son feu vert à une subvention de 250 euros, versées aux futurs propriétaires de vélos à assistance électrique.

Les amateurs de petite reine habitués à grimper régulièrement les pentes de Fourvière ou de la Croix-Rousse auront les mollets moins douloureux le soir. Gérard Collomb vient de donner son feu vert au versement d’une subvention, jusqu'à 250 euros, aux futurs acheteurs de vélos à assistance électrique (VAE). Dans les faits, une fois le projet voté, les nouveaux propriétaires devront présenter leur facture et un justificatif de domicile pour obtenir le remboursement. 500 000 euros seront débloqués par le Grand Lyon avec un objectif de 2000 demandes réparties sur deux ans (2011/2012). Cependant, la patience est de mise, il est fort probable que seuls les achats effectués après la mise en place du dispositif soient pris en compte.

A l'initiative du projet, Gilles Vesco, Vice-président de la Communauté urbaine de Lyon, Conseiller délégué aux déplacements de la Ville de Lyon, se réjouit d'un projet qui : "comme velo'v, les modèles à assistance électrique consacreront le vélo comme un véritable mode de transport", tout en précisant : "il y aura des rencontre avec les vélocistes pour prendre leurs conseils et mettre en place le dispositif ". De leurs côtés, Paris ou bien encore la Région Poitou-Charentes, proposent une subvention de 400 euros, respectivement limitée à 25 et 40 % de la valeur totale du deux roues.

Le VAE est un vélo classique auquel est ajouté un moteur électrique et une batterie rechargeable. Cependant contrairement à un Solex, il s’agit simplement d’une aide à l’effort. Il est donc encore nécessaire de pédaler. Dans le cas contraire, il tomberait dans la catégorie des scooters obligeant le port du casque. Pratiques, tout en restant sportifs et parfois pliables, les vélos à assistance électrique se négocient à partir de 500 euros, bien que les modèles autonomes et rapides se situent autour des 1200 euros, voir 2000. Bien qu'il soit parfaitement possible d'atteindre les 25 km/h sur le plat, les performances restent avant tout liées aux gabarits et à l'endurance des cyclistes. Néanmoins, après un long trajet, qui plus est, agrémenté d'une montée, la transpiration sera de l'histoire ancienne.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut