Collomb sur la loi Duflot : l’UMP l’accuse de “mensonge”

À l’occasion d’un débat sur l’encadrement des loyers à Lyon, l’UMP a pointé le double discours du maire de Lyon.

"Vous êtes contre une loi que vous avez votée." Les débats ont pris un tour polémique, lundi soir, quand le maire de Caluire, Philippe Cochet (UMP), a accusé le maire de Lyon de double langage au sujet de la loi Duflot : socialiste à Paris, libéral à Lyon. Cette loi envisage l'encadrement des loyers, que Gérard Collomb ne souhaite pas voir appliquer à Lyon. Ce lundi soir, il s'est vanté de ne pas avoir voté le texte en première lecture au Sénat. "J'avais averti le Gouvernement", a-t-il affirmé.

Dans les travées, Stéphane Guilland (UMP) était furieux. Il a déjà interpellé Gérard Collomb sur ce sujet. À la première occasion, il s'est saisi du micro ce lundi soir, houspillant le maire. "La mémoire vous fait défaut. Je vous l'avais déjà fait remarquer en conseil municipal. Un oubli délibéré est un mensonge", a grondé l'élu. "Vous avez découvert qu'il existe dans le Grand Lyon des propriétaires", a ricané Cochet.

Ils n'ont pas complètement tort : le maire de Lyon a en effet voté pour la loi Alur en première lecture, le 26 octobre 2013, puis en commission mixte paritaire, le 20 février 2014. En revanche, le 31 janvier 2014, il fut effectivement le seul sénateur socialiste à ne pas prendre part au vote. "Il a déposé une dizaine d'amendements", signale une collaboratrice.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut