Autoroute
©Tim Douet

Assises de la mobilité : le dossier de l’A45 est-il “en pause” ?

Ce mardi, s’ouvrent les Assises nationales de la mobilité : une concertation de trois mois pour préparer la future loi d’orientation des mobilités, qui doit être présentée au Parlement début 2018.

Impact sur l'environnement insuffisamment maîtrisé, fracture sociale et territoriale et impasse financière sont les limites du système actuel pointées par la ministre chargée des transports, Elisabeth Borne, qui ouvre ce mardi les Assises nationales de la mobilité. Dès cet été, une "pause" sur les grands projets, comme celui de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin, était actée. En revanche, aucune précision n'était apportée concernant la construction de l'autoroute A45 entre Lyon et Saint-Etienne, pour laquelle il ne manque qu'une signature du ministère afin de démarrer les travaux. Elle ne devrait pas arriver, si l'on en croit le Huffington Post, qui dresse une carte des "grands projets de transports menacés d'abandon" où figure le tracé de l'A45. Le ministère des Transports refuse toujours de communiquer une liste précise des projets en amont de la concertation des assises lancées ce mardi, qui devraient favoriser la "mobilité du quotidien", selon les mots d'Emmanuel Macron.

Lire aussi : “A45 : les opposants prêts pour la bataille finale” dans le n°769 de Lyon Capitale, actuellement en kiosques.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut