Photo: Aline Duchêne

4000 personnes à Lyon pour la manifestation du 1er mai

La traditionnelle manifestation du 1er mai a réuni 4000 personnes ce dimanche matin à Lyon.

Le rendez-vous était donné à 10h30 sur la place Jean Macé (Lyon 7e) ce dimanche matin pour le départ de la marche du 1er mai. Une manifestation qui a réuni 4000 personnes à Lyon. Citoyens, collectifs, associations ou encore partis politiques partageaient la même envie aujourd'hui: "Réunir les luttes pour un monde meilleur, montrer qu'on est nombreux et unitaires", explique un étudiant en philosophie de l'ENS Lyon.

Manifestation du 1er mai à Lyon. Photo: Aline Duchêne

La marche du 1er mai: une tradition

Ils étaient nombreux à défiler, brins de muguet en main. Première mobilisation importante peu après la réélection du président Emmanuel Macron, pour beaucoup de participants, il fallait se faire entendre aujourd'hui. "On ne peut pas toujours se plaindre et ne rien faire", lance Roland Sermet qui a l'habitude de venir à chaque manifestation du 1er mai. Ancien cheminot de Lyon, il explique que même à la retraite, il continuera à se rendre à ce rendez-vous annuel.

Manifestation du 1er mai à Lyon. Photo: Aline Duchêne

Défendre les droits des travailleurs

"Le code du travail se détériore aujourd'hui, régulièrement des lois viennent réduire les droits des travailleurs", regrette Angelo Cadetto, responsable comptable. Un avis partagé par Thomas Spreux, professeur des écoles à Vaulx-en-Velin et candidat Lutte Ouvrière pour la 7e circonscription du Rhône, qui est venu aujourd'hui pour porter deux revendications: un travail pour tous et des salaires indexés sur la hausse des prix. "C'est le moment d'affirmer que les travailleurs n'ont pas les mêmes intérêts que les financiers", explique-t-il.

Manifestation du 1er mai à Lyon. Photo: Aline Duchêne

Une marche solidaire

De nombreux mouvement étaient solidaires aujourd'hui pour marcher auprès des travailleurs. Comme Alternatiba, un mouvement citoyen pour le climat et la justice sociale, qui souhaitait être aux côtés des syndicats de travailleurs, "pour qui le 1er mai est une journée historique".

Manifestation du 1er mai à Lyon. Photo: Aline Duchêne

Antoine Molinatté, militant pour Alternatiba à Lyon, explique qu'il faut changer nos modes de production pour faire face à la crise climatique. Pour lui, les travailleurs sont au coeur de cet enjeu: "On ne peut pas mettre les salariés des chaînes de production à la porte au nom du climat", explique-t-il. Alors, une solution: allier justice sociale et climatique. L'objectif: impliquer les travailleurs dans les décisions environnementales.

LFI et EELV défilent séparemment

En fin de cortège, le parti La France Insoumise défilait également, suivi par Europe Ecologie Les Verts et le Parti Socialiste. Julien Bayou, le secrétaire national d'EELV annonçait avec optimisme vendredi dernier que LFI et EELV pourraient défiler sous la même bannière lors des manifestations du 1er mai si des accords venaient à aboutir.

Un manifestant avec un masque de Jean Luc Mélenchon. Photo: Aline Duchêne

Ce dimanche, à Lyon, les deux partis défilaient séparemment. "Nous ne marchons pas sous la même bannière mais nous ne sommes pas loin", indique Thomas Dossus (EELV), sénateur du Rhône, avant d'ajouter: "Les négociations avancent bien, nous n'avons pas pu faire en quinze jours ce que nous n'avons pas su faire en cinq ans, ça prend du temps mais on va y arriver".

La manifestation s'est achevée sur la place Bellecour (Lyon 2e) avec des temps d'échanges.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut