SquatVaulxSalengro17-1_image-large

Roms : ils ne voteront pas à Villeurbanne

Le MRAP les avait inscrits symboliquement sur les listes électorales à Villeurbanne fin décembre. Mais la commission électorale qui s'est réunie hier ne les autorise pas à voter aux municipales.

L'antenne du MRAP de Villeurbanne a accompagné 22 roms à la mairie fin décembre, sous l'oeil des caméras de France 3. Le Mouvement pour l'amitié entre les peuples les encourageait ainsi symboliquement à s'inscrire sur les listes électorales, en vue des élections municipales et européennes de 2014. Mais selon nos informations, la commission électorale qui s'est réunie hier à la mairie a rejeté la demande de 9 d'entre-eux. "Après examen des conditions, il n'y en a que 13 qui ont pu fournir leur passeport européen, et qui sont domiciliés sur la commune depuis plus de 6 mois", précise Jean-Paul Bret.

Ces treize personnes sont domiciliées au CCAS, centre communal d'action sociale, "comme c'est le cas pour tous les roms qui scolarisent leurs enfants à Villeurbanne", indique le maire. Mais malgré cette boite postale, "la circulaire Valls qui précise la loi électorale de 2007 indique que les citoyens qui n'ont pas de domicile fixe, y compris ceux qui sont domiciliés au CCAS, ne peuvent pas voter aux municipales" précise le socialiste. Ces treize roms domiciliés à Villeurbanne pourront en revanche voter aux élections européennes de juin.

Béatrice Vessiller, candidate EE-LV à Villeurbanne, informée du résultat de la commission électorale, a réagi dès hier : "je trouve cela très bien cette démarche, plus il y a de personnes qui peuvent s'exprimer lors d'un scrutin électoral, mieux c'est pour le fonctionnement de la démocratie". La candidate écologiste défend l'idée de conditions de vie décentes pour les Roms et milite pour l'application de la circulaire Valls-Dufflot qui pose la principe d'un relogement systématique en cas d'expulsion de camp de roms. Quant au maire, il précise avoir le projet de construction d'un nouveau CHRS sur sa commune qui logera, notamment, des Roms d'ici 18 à 24 mois dans le quartier Cusset, sous l'égide d'Alynea.

2 commentaires
  1. LYOCAL - 11 janvier 2014

    ' Plus il y a de personnes qui peuvent s'exprimer lors d'un scrutin électoral, mieux c'est pour le fonctionnement de la démocratie'. Il faut faire voter les enfants aussi

  2. sam69 - 12 janvier 2014

    Et quand vont ils etre delogés des lieux qu ils detruisent il faut voir l'etat des terrains occupés: tous les arbres coupés, saleté etc qui va payer la remise en etat. M Bret peut etre bien sur quenonmais ses cons d'administrés oui degageons Bret et les roms

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut