rivalta
Bernard Rivalta © Tim Douet

Bernard Rivalta toujours plus proche de la retraite

La présence de Bernard Rivalta sur une liste aux municipales de Vénissieux semble de plus en plus compromise. L’ancien président du Sytral ne figure pas sur celle que les communistes ont déposée en préfecture ce mardi matin. Brouillé avec le candidat PS, Lotfi Ben Khelifa, Rivalta pourrait ne pas être candidat, renonçant ainsi à tous ses mandats.

"Bernard Rivalta n'est sur aucune liste et cela ne changera pas", confie l'un de ses rares proches. Après plus de trente années passées dans la vie politique locale, le désormais ancien président du Sytral aura fait le deuil d'une réélection à Vénissieux.

En froid avec Lotfi Ben Khelifa, Bernard Rivalta ne s'imaginait pas repartir avec lui pour une campagne qu'il analyse difficile pour les socialistes à Vénissieux. "Il a tout fait pour aller sur la liste de Michèle Picard. Mais les communistes historiques ne voulaient pas de lui. Surtout s'il n'amenait pas avec lui le poing et la rose. Comme le PS a investi Lotfi Ben Khelifa, Bernard Rivalta ne peut pas être une prise de guerre pour Michèle Picard", note un socialiste.

En misant tout sur sa présence sur la liste communiste, l'âme damnée de Gérard Collomb s'est placée elle-même sur la sellette. Un choix que même le président de la métropole, qui l'a toujours soutenu contre tous ses détracteurs, ne comprend pas. "Depuis une semaine, l'entourage de Gérard Collomb considère que c'en est fini de Bernard Rivalta", lâche un vice-président PS de la métropole.

“Je ne vais pas le supplier” (Lotfi Ben Khelifa)

Les faits confirment les bruits de couloir qui courent depuis une semaine. Lotfi Ben Khelifa déposera sa liste mercredi matin et le nom de Bernard Rivalta ne devrait pas y figurer. "Il n'est pas sur ma liste. J'en déduis qu'il a pris sa retraite. Ma liste est verrouillée, ficelée. Il n'a pas fait la demande de venir sur ma liste et je ne vais pas le supplier. Il voulait une liste d'union avec les communistes", précise Lotfi Ben Khelifa. Le candidat socialiste déposera sa liste en préfecture mercredi matin. Un geste qui devrait signifier la retraite politique de Bernard Rivalta.

2 commentaires
  1. Bernard - mar 3 Mar 15 à 23 h 17

    B. Rivalta deviendra Directeur du Sytral, éminence grise agissant au nom et pour le compte du nouveau Président (celui élu le 4/02) , qui du fait de ses nombreuses autres charges lui laissera la bride sur le cou. Quel changement, au fond ? Peut être une paye 10 fois supérieure à l'indemnité d'un Président de Sytral (750 € par mois environ) ...

  2. oide - mer 4 Mar 15 à 12 h 55

    Le président Rivalta à fait un énorme travail pour les transports en communs de Lyon. Il a su transformer le réseau Lyonnais pour en faire un exemple européen, les lyonnais et tous les utilisateurs des TC peuvent lui en être reconnaissant. Même si Bernard Rival devait perdre définitivement la présidence du SYTRAL , nous pouvons espérer qu'il en reste à proximité pour apporter son expérience et sa vision.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut