Affaire Chronopost : 15 et 12 années de prison pour les accusés

Au terme de cinq jours de procès, Nasser Troudi et Yohan Greco ont été reconnus coupables du braquage de l’entrepôt Chronopost de Décines le 29 mars 2010. La cour d’assises du Rhône les a condamnés, hier soir, à 15 et 12 années d’emprisonnement.

Conformément aux réquisitions de l’avocat général, Yohan Gréco et Nasser Troudi dit "Nass" ont été reconnus coupables, ce mercredi, du crime de vol avec armes en bande organisée par la cour d’assises du Rhône.

Depuis jeudi dernier, les deux hommes comparaissaient pour le braquage du centre de stockage Chronopost de Décines le 29 mars 2010. Sept malfaiteurs encagoulés et armés y avaient dérobé 498 colis de marchandises, pour un montant de 2 068 065 euros.

En ce dernier jour d’audience, maîtres Martial, Chiche et Charle ont plaidé l’acquittement de leurs clients et tenté de démontrer que les déclarations policières, seuls véritables éléments à charge du dossier, ne pouvaient fonder la culpabilité des deux accusés.

“On se trompe tous, même les policiers d’élite”

"Mon client, âgé de 23 ans à l’époque, se trouvait chez sa petite amie le soir des faits. Un seul policier prétend l’avoir vu à bord du véhicule utilisé pour le braquage. Or une paire d’yeux ne suffit pas à transformer un homme en coupable !" a plaidé Me Chiche tôt dans la matinée.

"On se trompe tous, même les policiers d’élite de la brigade de recherche et d’intervention !" poursuivra Me Martial plus tard dans la journée.

Pour Me Charle, avocat de l’autre accusé, "Nasser Troudi est sincère lorsqu’il déclare être totalement étranger au braquage". Et de poursuivre : "Je suis tout aussi convaincu de l’innocence de mon client que des erreurs des enquêteurs dans cette affaire." Derrière son pupitre, l’avocat général bouillonne. "Pourquoi croyez-vous les policiers infaillibles, monsieur l’avocat général ?" l’interpelle alors le conseil de Nasser Troudi. Mais le Code de procédure pénale interdit au magistrat de répondre.

20h45, le couperet tombe. Au terme de 5 heures de délibéré, 15 années de réclusion criminelle sont prononcées contre "Nass" et 12 contre Gréco. Les stratégies de défense ont visiblement échoué.

"Nasser n’a pas à payer pour quelque chose qu’il n’a pas fait ! On se battra jusqu’au bout pour que son innocence soit reconnue dans ce dossier !" confiera à Lyon Capitale sa sœur aînée révoltée. Yohan Gréco, 28 ans, et Nasser Troudi, 52 ans, ont dix jours pour interjeter un éventuel appel de cet arrêt. Dès la fin de l’audience, ils ont été transférés sous escorte en maison d’arrêt et incarcérés.

à lire également
Palais de justice de Lyon © Tim Douet
L’homme soupçonné d’avoir provoqué feux de poubelles et de voitures le 24 mars au soir n’avait pas été entendue, les policiers redoutant qu’il ne soit atteint du coronavirus. Testé négatif, il doit être présenté au parquet ce 28 mars.
Faire défiler vers le haut