Rythmes scolaires : Brugnera admet “des cafouillages”

C'est en conseil d'arrondissement (Lyon 3e) que l'adjointe à l'éducation a répondu aux critiques sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires à Lyon.

Ce sont par exemple des entrées et sorties d'enfants qui n'ont pas été comptabilisées vendredi dernier. "Il y a des cafouillages, je ne le nie pas, a déclaré Anne Brugnera. Il y a eu des enfants inscrits qui n'étaient pas présents, des enfants présents et pas inscrits, des inscriptions à la dernière minute, un bug informatique... Dans une école, il y avait 10 inscrits mais ils étaient en fait 62", a expliqué l'élue. Ses propos sont repris ce mercredi dans Le Progrès.

Anne Brugnera a aussi décrit des problèmes de recrutement, un directeur qui a démissionné, des étudiants qui s'étaient engagés mais qui ne sont plus disponibles. L'adjointe a demandé aux parents de signaler les difficultées rencontrées auprès des mairies. Et a appelé à l'indulgence, le premier vendredi ayant été surtout "une prise de contact entre les enfants et les animateurs".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut