Saint-Paul : de la prison à l'université

Si vous ne faites pas partie des 900 inscrits aux Journées du Patrimoine, vous n’aurez malheureusement pas la chance de découvrir ces sombres lieux. La prison Saint-Paul ouvre exceptionnellement ses portes le week-end prochain, avant de laisser place à l’université catholique de Lyon.

Une partie des locaux a été offerte à cinq artistes plasticiens (Georges Rousse, Ernest Pignon-Ernest, Patrice Giorda, Perrine Lacroix et Pierre Gangloff) pour interroger les lieux en les interprétant avec leur propre subjectivité.

à lire également
Ce dimanche, c'est le dernier jour des Journées du Patrimoine 2019 à Lyon. Vous pouvez encore profiter de nombreux lieux qui font la richesse de la capitale des Gaules. Cette année, à l'occasion des Journées du Patrimoine, Lyon célèbre notamment le 150e anniversaire de la naissance de Tony Garnier, un architecte et urbaniste lyonnais qui […]
Faire défiler vers le haut