Fourvière et rives de Saône : Ode à la peinture

C'est la création la plus grande de la Fête des Lumières. Sur une surface de 5000 m2 englobant le dos de la cathédrale St-Jean, le quai Rolland et Fourvière, Daniel Knipper a imaginé un immense tableau, ode à toutes les peintures. On commence par des arts préhistoriques qui reproduisent des scènes de chasse jusqu'aux plus belles toiles impressionnistes ou surréalistes, clin d'oeil à Kandinsky, Klee, Miró, Chagall ou Van Gogh. C'est une succession d'images arrêtées que l'on admire le long d'une promenade. On fête ici plus la couleur que la lumière, avec une densité chromatique remarquable.

Les autres vidéos :

Cour de l'Hôtel de Ville : un cocon franco-japonais

Place Lyautet (Lyon 6e) : un bijou intimiste

Confluence : Le naufrage heureux d'une baleine

St-Jean : Les trésors intérieurs s'échappent

Danse avec la lumière aux Terreaux

St-Paul : Des garnements qui malmènent la gare

à lire également
Dans La Voix Rauque, Thibault Solano a remonté le temps à partir du meurtre du petit Grégory Villemin, pour s'intéresser au corbeau, ou plutôt aux corbeaux, et tenter de démêler les fils des haines familiales qui sont à l'origine de ce drame, qui reste une énigme plus de trente ans après les événements. Dans cette […]
1 commentaire
  1. FOurs - 10 décembre 2012

    impressionnant, bien fait, joli, mais un peu décousu : on dirait que l'artiste nous montre tout ce qu'il est capable de projeter sur les quais… un seul axe était suffisant, le plus beau, celui que les photo reprennent sur le net partout !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut