Ce lundi soir, David Kimelfeld était l'invité de comités locaux de la République en marche en froid avec Caroline Collomb. Ils se sont visiblement bien trouvés. Une heure après les organisateurs de la soirée publiait un communiqué acerbe contre Gérard Collomb.
David Kimelfed, depuis son fauteuil de président de la métropole, tisse sa toile en participant à des rencontres politiques qui ne sont clairement pas neutres. Son cœur de cible apparaît clairement : les déçus des années Collomb.
Caroline Collomb © Tim Douet_0346
Plus de 20 “marcheurs”, principalement lyonnais, ont signé une lettre ouverte adressée à Christophe Castaner, le délégué général de LREM, pour dénoncer les dysfonctionnements locaux d’En Marche. Leur missive vise en creux Caroline Collomb, référente départementale du parti, critiquée pour sa gestion trop opaque et individuelle.
Pas d'image
À trois ans d’intervalle, La Plateforme a proposé des prix très différents aux “marcheurs” de Gérard Collomb et à la droite lyonnaise. 7 000 euros la soirée pour l’opposition municipale, contre 996 euros pour une soirée de fin d’été où Gérard Collomb avait invité ses réseaux à se lancer dans l’aventure Macron.
Emmanuel Macron à l’hôtel de ville de Lyon avec Gérard Collomb, le 2 juin 2016 © Tim Douet
La campagne présidentielle victorieuse d’Emmanuel Macron suscite toujours bien des interrogations. À Lyon, ville pionnière du macronisme, l’engagement total de Gérard Collomb et de ses proches interpelle l’opposition LR, qui se demande si des moyens publics n’ont pas été détournés à des fins partisanes. Les derniers mois d’Emmanuel Macron à Bercy interpellent aussi. Lyon Capitale a voulu obtenir des réponses à ces interrogations, mais se heurte au mur de la transparence.
Gérard Collomb mène les marcheurs lyonnais
Cette manifestation qui devait servir de baromètre du militantisme En Marche à un an des élections européennes, a été reportée en raison de l'attentat de Trèbes, dans l'Aude.
Philippe Cochet© Tim Douet_018
Le patron des Républicains au Grand Lyon avait interpelé le président de la métropole vendredi dernier en conseil métropolitain, évoquant une possible utilisation des moyens de la collectivité pour la campagne d'Emmanuel Macron.
Pas d'image
Alors que les députés du Rhône ne brillent pas par leur implication dans les rangs de l’hémicycle, le fondateur d’Infogrames, élu sur la circonscription de Villeurbanne, fait partie des moins actifs de tout le pays.
Mémo En Marche pour les Fêtes
Les militants En Marche du Rhône, et d'ailleurs, ont reçu un petit mémo due la part du mouvement dans leur boite mail pour Noël. Objectif, leur fournir des arguments pour les repas de fêtes en famille.
Collomb marche Macron
Invité de l'émission "Questions politiques" sur France Inter, Gérard Collomb n'a pas été très clair à propos de l'envie de Christophe Castaner de prendre les rênes du Mouvement En Marche.

Posts navigation

1 2 3 4 15 16 17