OL (AFP PHOTO / Oli SCARFF)

Un OL éteint bute sur Bordeaux à domicile

Malgré leur ouverture du score en première mi-temps par Houssem Aouar, les joueurs de l'OL ont concédé un match nul dommageable au classement, ce samedi au Parc OL, contre Bordeaux (1-1).

L'OL rate la marche. Les hommes de Bruno Genesio avaient l'occasion de se replacer à la 3e place de Ligue 1 en cas de victoire sur Bordeaux, ce samedi au Parc OL. Mais ils se sont pris les pieds dans le tapis, réalisant un match sans relief et offrant une piètre prestation à quatre jours du match de Ligue des Champions face à Hoffenheim. Imprécis, sans idées et dominés par des Girondins entreprenants, ils ont concédé un match nul logique (1-1)

Premières frayeurs dans les travées lyonnaises dès le début du match avec un but refusé à Karamoh et aux Bordelais, à juste titre et après confirmation vidéo, pour hors-jeu (9e minute). Il faudra ensuite toute l'envergure d'Anthony Lopes pour empêcher l'ancien Lyonnais Jimmy Briand de voir son enroulé du droit finir dans la lucarne opposée (36e). Au terme d'un premier acte bien terne, ce sont finalement les Lyonnais, dominés, qui parviennent à ouvrir le score. En position d'ailier droit, Nabil Fekir, de retour de blessure, adresse un bon centre pour Houssem Aouar. Finition parfaite d'une reprise de volée de l'intérieur du pied, au second poteau, pour l'international espoir, sur la seule occasion franche de Lyon (45e).

Jean-Michel Aulas veut une réaction contre Hoffenheim

Trois tirs seulement en première mi-temps pour des Lyonnais tout autant en diffculté au retour des vestiaire. Sankharé manque d'égaliser à la 56e avant que Karamoh ne profite d'une perte de balle de Depay, titulaire après le recadrage du milieu de semaine, pour adresser un long ballon à Briand, dont la reprise en première intention devant Lopes va mourir à quelques centimètres du poteau (60e). C'est donc logiquement que Bordeaux égalise à la 73e minute quand, sur longue ouverture, alors que Rafael devance dans un premier temps Malcom mais repousse la balle sur Cornelius, l'attaquant danois reprend de volée dans la surface pour tromper Lopes sur sa droite. D'autant que l'absence de pressing de Marcelo, qui ne monte pas sur son adversaire lui laisse le temps d'ajuster le portier lyonnais.

La soirée aurait même pu virer au cauchemar pour Lyon quand Terrier manquait de détourner une frappe puissante de De Préville dans son propre but (86e). Une piètre prestation lyonnaise, dans la veine des dernières sorties décevantes au Parc OL, qui ne rassurera pas les supporters avant le match de Ligue des champions contre Hoffenheim, ce mercredi. Jean-Michel Aulas a reconnu une "mauvaise performance" mais réaffirmé l'ambition de l'OL de finir la saison sur le podium. Le patron de l'Olympique lyonnais a aussi "tiré l'alarme pour le match de mercredi", qualifiant cette rencontre de "petite finale".

à lire également
Memphis Depay
L'attaquant néerlandais est bien dans le onze de départ face à Bordeaux, cinq jours après avoir été remis en place par son coach dans le vestiaire lyonnais

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut