Trail : le dessinateur lyonnais Matthieu Forichon en remet une 3e couche

L'illustrateur et dessinateur lyonnais Matthieu Forichon sort le troisième tome de sa BD à succès “Des bosses et des bulles”. Où l'univers du trail running est dépeint avec beaucoup d'humour mais toujours avec bienveillance.

Il signe régulièrement des illustrations pour de grandes marques et publie aussi régulièrement dans la presse internationale (Louis Vuitton, Nespresso, Ricard, Nexity, Marie Claire, JP Morgan, Camus, Neuhaus, Air Liquide, etc.). Mais c'est aussi par le trail running, qu'il pratique plus ou moins assidûment (marathon du Mont-Blanc, Les Templiers, la SaintéLyon, la 6000D, l’Ultra Tour du Beaufortain, la TDS, etc.) que cet ancien ingénieur en traitement de l’information s'est fait un nom. Son site a obtenu le prix du Meilleur Blog Trail en 2012.


Lyon Capitale : Pourquoi avoir choisi de dessiner sur le trail-running ?

Matthieu Forichon : Je pratique le trail running et je dessine. Un jour, après une course, j'ai fait mon premier dessin : un gars un peu hagard, en train de se demander ce qu'il fout en short fluo en plein milieu de la Haute-Loire. C'était en 2012. Je n'ai pas arrêté, ni de courir ni de dessiner, depuis.

Dans Des bosses et des bulles, un recueil de dessins humoristiques sur le trail running, on suit les aventures de René-Charles, un trailer amateur. C’est qui au juste, ce René-Charles ?

René-Charles, c'est toi, Guillaume, non ? Et puis aussi un peu moi, je crois. Bref, c'est pas mal de personnes à la fois. Un jour escargot, le lendemain chamois, René-Charles passe par toutes les épreuves (choisies) que connaissent les pratiquants de ce sport. Je me suis inspiré de mon vécu, bien sûr, mais de tous les coureurs que je prends plaisir à écouter dans les sas de départ, dans les navettes, aux ravitos ou sur les sentiers.

Le tome 3, Troisième couche, sort cinq ans après le premier, Premières foulées. De quoi est-il question dans ce troisième opus ?

Le tome 3 reprend les dessins publiés sur le site Des bosses et des bulles depuis la sortie du tome 2 (2015). On retrouve des classiques de Des bosses et des bulles : le syndrome du ravito, la Montagn'hard, le minimaliste oversize... et toujours des guests que je m'amuse à croquer.

L’évolution de René-Charles est-elle calquée sur ta propre évolution du trail ?

Non, j'essaie de la dissocier de ma pratique, mais de calquer son évolution sur celle que connaît ce sport. L'avantage de René-Charles, c'est qu'il aura toujours le même niveau en trail ! Moi non.

Tes BD tournent en dérision, de manière toujours bienveillante, les trailers. Qu’est-ce qui t’amuse dans le milieu du trail ?

Tout m'amuse. Du cador qui se la joue modeste au tocard qui se la pète sévère, il y a un bestiaire incroyable à dessiner. Pour faire de l'ultra, il faut être ultra dans tout, à notre époque : matos, alimentation, entraînement... On entend tout et on voit son contraire. Ce qui me plaît dans ce sport, c'est l'excès, qui devient souvent absurde et qui du coup devient rire. Mais chaque sport a ces excès. Disons que l'excès du trail est accessible rapidement.


Matthieu Forichon / Notes de trail – Troisième couche, éditions Amphora, 19,95 €

à lire également
Vous cherchez une idée de cadeau pour les fêtes ? L’école Émile-Cohl réunit une nouvelle fois les talents qu’elle a pu former pour une séance de dédicace géante ce jeudi dès 17 heures, avec un plateau impressionnant d’auteurs. Les éditions Lyon Capitale seront notamment présentes, avec Marie Avril et Ludivine Stock.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut