OL - Fiorentina : Comme on se retrouve !

Une opposition qui s'était disputée en deux rounds. A Gerland, mené de deux buts, l'OL était revenu au score (2-2), grâce à Frédéric Piquionne et Karim Benzema. Au retour, à Florence, le 25 novembre 2008, l'OL s'imposait 2-1 et se qualifiait pour les 8es de finale. Pour ces retrouvailles, Claude Puel préfère rester prudent, estimant que la Viola a de sérieux arguments pour bien figurer dans cette Ligue des champions. 'Ce sera notre adversaire le plus consistant depuis le début de la saison. C'est une équipe très solide, très bien articulée, très disciplinée tactiquement. Il y a pas mal de joueurs d'expérience. Cette formation a très peu évolué depuis la saison passée. Ils ont perdu Felipe Melo au milieu (parti à la Juventus, ndlr), mais ils restent très consistants. Il y a également le jeune Milan Jovetic qui s'est révélé au grand public cette saison. Il est très complémentaire de Gilardino et donc très dangereux', analyse le technicien rhodanien.

Malgré ces louanges, l'entraîneur de la Fiorentina Cesare Prandelli n'est pas du genre à s'enflammer. Il reconnaît volontiers que cet Olympique lyonnais version 2009-2010 est plus fort que la saison passée. 'Ce qui me préoccupe, c'est que l'OL est une équipe très forte, encore mieux organisée que la saison dernière. Avant, elle se reposait plus sur ses individualités. Cette année, l'OL est avant tout un collectif très performant', concède-t-il. Même son de cloche pour Alberto Gilardino, auteur l'an passé d'un doublé à Gerland puis d'un autre but en Toscane. 'Certains disent que Lyon est moins bon maintenant qu'ils ont vendu Juninho et Benzema, mais n'oubliez pas qu'ils ont recruté Cissokho. Mes coéquipiers et moi pensons que l'équipe est même plus forte maintenant', indique l'attaquant de la Fio.

Depuis le début de la saison, le secteur offensif de l'OL brille avec 18 buts marqués en 7 matches toutes compétitions confondues. Les Florentins sont également en pleine bourre, à l'image de leurs débuts en Championnat où ils sont invaincus en trois journées. 'Ce sera plus difficile que face à Anderlecht. Pour être honnête, je ne connais pas trop cette équipe de la Fiorentina. Je me base sur ce que je sais du jeu italien : un jeu rugueux, tactiquement bien en place. Je pense que ce sera un match fermé, difficile physiquement. Mais l'objectif sera de gagner et de prendre les trois points', confie Aly Cissokho. Les Lyonnais peuvent compter sur les statistiques puisqu'ils n'ont jamais perdu le premier match de Ligue des champions en débutant à domicile.

à lire également
Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, le 7 mai 2016 à Décines – Match OL-AS Monaco © Romain Lafabrègue / AFP
Il a accepté de sortir de son silence pour Lyon Capitale. Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, qui s’entraîne quotidiennement avec l’équipe réserve, a complètement disparu des radars depuis décembre 2017. Arrivé en 2015 en provenance de la Roma, le joueur âgé de 29 ans est sous contrat avec le club rhodanien jusqu’en juin 2020. Mais il ne se fait guère d’illusions : son avenir s’inscrit loin de Lyon.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut