Maxence Caqueret à l’entraînement © Stéphane Guiochon / MaxPPP / PHOTOPQR Le Progrès
Maxence Caqueret © Stéphane Guiochon / MaxPPP / PHOTOPQR Le Progrès
Article payant

OL : à la découverte de Maxence Caqueret

Le milieu de terrain Maxence Caqueret, 19 ans, sous contrat avec son club formateur jusqu’en 2023, a hâte de faire ses débuts en Ligue 1. Portrait d’un jeune timide qui respire le football.

C’est bien connu, Lyon est un village. À la moindre incartade d’un joueur de l’OL, l’information se répand comme une traînée de poudre. La classe biberon – on parle ici des joueurs qui n’ont pas encore de match de Ligue 1 dans les jambes – n’échappe pas à cette règle. En évoquant ici et là le nom de Maxence Caqueret, les avis recueillis sont unanimes : le natif de Vénissieux ne figure pas dans la liste des enfants terribles du club de football local. Bien au contraire. Mickaël, un ancien chauffeur VTC, a transporté à plusieurs reprises le jeune footballeur. “J’ai vraiment eu affaire à quelqu’un de très respectueux, se souvient-il. À chaque fois, il a été très gentil, très simple, il ne se mettait pas du tout en avant.” Deux années ont passé et Maxence Caqueret n’a pas du tout changé. C’est un jeune homme courtois et introverti qui s’est présenté à nous, à l’heure d’évoquer son parcours.Sur sa personnalité, le milieu de terrain admet qu’il n’est pas très expansif : “J’ai toujours été comme ça, assez modeste, je n’ai jamais été du genre à me la raconter. C’est sûrement l’une de mes forces. En dehors du terrain, je suis très réservé, très calme, et sur le terrain je deviens plus agressif, dans le bon sens du terme.” De toute manière, il a intérêt, en dehors du rectangle vert, de se tenir à carreau. Ses parents veillent au grain. “On a essayé de lui inculquer certaines valeurs, confie son père, Christophe Caqueret. On n’a jamais eu de soucis avec lui, ni avec sa grande sœur ou son petit frère, mais si on voit des gros écarts de conduite, on sera là pour rectifier le tir.”

Il vous reste 70 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Grand stade Parc OL
L'Olympique lyonnais a indiqué jeudi soir avoir débloqué 300 000 euros pour lutter contre la pandémie de coronavirus en France. Deux tiers de la somme seront notamment consacrés aux besoins d'urgence de notre territoire.
Faire défiler vers le haut