Nadir Merabti : “Jouer crânement notre chance”

Nadir Merabti, le milieu de terrain et capitaine du FC Vaulx (Division d'Honneur) espère réussir l'exploit d'éliminer Rennes (L1), en seizièmes de finale de la Coupe de France, dimanche à 14h45 au stade Balmont (Lyon 9e).

Lyon Capitale : Nadir, vous vous êtes blessés mercredi soir à l’entraînement. Rien de grave ?

Nadir Merabti : Non, ça va, tout va bien. C’est juste un coup. Je pensais que ma cheville était touchée, mais j’ai simplement le tibia un peu écorché. Et puis vous savez, même sur une jambe, j’aurais joué (rires). Après, l’idéal, c’est d’être à 100 % car on sait ce qui nous attend.

Comment vivez-vous tout cet engouement autour de ces 16èmes de finale ?

On a préparé ce rendez-vous le plus simplement du monde. En ne changeant rien à nos habitudes. Pour preuve, on n’a pas multiplié les entraînements, puisqu’on s’est entraîné à trois reprises. Concernant l’engouement médiatique, même si cela fait plaisir, le groupe reste lucide. On a tous conscience que nous sommes des joueurs amateurs et nous le resterons, quoi qu’il arrive. On savoure ces moments-là.

Quel est votre regard sur cette équipe de Rennes ?

Cette équipe de Rennes possède de bons joueurs, avec des internationaux comme Yann M'Vila. Jouons crânement notre chance. On va rentrer sur le terrain pour gagner et pas pour faire de la figuration. On va jouer notre football, avec nos qualités. On sait que les Bretons vont nous secouer physiquement et techniquement. Lors de nos deux derniers matchs de coupe, sur le papier, on était pas favori et pourtant on a réussi à l’emporter.

Est-ce un avantage de jouer au stade Balmont (Lyon 9e) par rapport au stade du FC Vaulx ?

On en a discuté entre joueurs. Honnêtement, on aurait préféré jouer dans notre stade : pour le club, la ville, les Vaudais. Après, c’est indépendamment de notre volonté, puisque c’est une histoire d’homologation. C’était un choix, on disputait ou ce match à Rennes ou à la Duchère. On ne voulait pas gâcher la fête des Vaudais et de tous les Lyonnais qui nous encouragent, donc on a préféré opter pour Balmont. C’est symbolique de jouer dans ce stade puisque il a connu de nombreux exploits de "la Duch". J’espère qu’on fera aussi bien qu’eux.

FC Vaulx - Rennes : coup d'envoi dimanche 23 janvier à 14h45 (en direct sur Eurosport).

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut