Le Lou après la victoire (AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK)

Lyon parvient à s'imposer dans la douleur contre Toulon et se relance

Les rugbymen du Lou ont dû s'employer pour venir à bout de valeureux Toulonnais ce samedi au stade Gerland. Victorieux (42-33), malgré un mauvais début de seconde période, les hommes de Pierre Mignoni mettent un terme à leur série de deux défaites consécutives et se replacent à la 3e place du Top 14 en attendant les résultats de leurs concurrents.

Une semaine après la fin du Tournoi des VI nations, le Lou a lancé sa dernière ligne droite de la saison. Les hommes de Pierre Mignoni ont renoué avec la victoire, ce samedi, à domicile, après deux défaites de rang. Ils sont venus à bout, non sans peine, de valeureux Toulounais, pour qui la qualification en phase finale continue de s'éloigner. Les Lyonnais ont fait la différence au cours d'une seconde période pourtant mal engagée, pour triompher 42-33. Le retour du 2e ligne Félix Lambey, sorti peu après l'heure de jeu, a fait beaucoup de bien à son équipe.

Comme sur cette incroyable passe après contact, éliminant deux joueurs, pour Rudi Wulf, qui remet intérieur à Tobby Arnold filant à l'essai, sur la première réalisation du Lou. Le tout à un moment charnière d'une première mi-temps qui aura vu les Lyonnais courir après le score de la 5e à la 34e minute. Les deux équipes rentrent à égalité aux vestiaires, 16-16 et un essai partout. Mais la reprise sera catastrophique pour les hommes du natif de Toulon, Pierre Mignoni. Tobby Arnold commet un en-avant volontaire d'entrée de jeu, sur une percée de Louis Carbonel. L'arrière lyonnais est puni d'un carton jaune, alors que l'arbitre offre un essai de pénalité logique à Toulon. Lyon est dos au mur.

Des avants et des atouts

Les locaux s'en remettent dès lors à leur pack d'avants. Et leur capitaine, Julien Puricelli, qui obtient une pénalité après avoir échoué à 50 centimètres de la ligne d'en-but, et la sanction de Liam Messam d'un carton jaune. Dans la foulée, l'essai en force de Carl Fearns (51e minute) remet Lyon devant. Les esprits s'échauffent, notamment entre Charles Ollivon et Hendrik Roodt, qui écopent chacun d'un carton jaune pour bagarre. Lyon exploite ses points forts, et sur une touche, véritable atout cette saison, constitue constituer un maul solide, qui ira s'écraser dans l'en-but (57e). Lyon mène 29-23, puis 32-23 après une pénalité réussie de Wisniewski, qui retrouve la réussite après deux échecs sur transformations. L'écart est fait.

Thibaut Regard portera l'avance à 14 points (78e), puis 16 avec la transformation de Winieski. L'essai du jeune et remuant Louis Carbonel, pour Toulon, dans le temps additionnel, restera anecdotique. Lyon s'impose finalement 42-33 et renoue avec la victoire au terme d'une vraie lutte. Les hommes de Pierre Mignoni referment leur mauvaise série et se replacent temporairement à la 3e place du Top 14, en attendant les matchs de Castres, contre La Rochelle, et de Bordeaux-Bègles, au Racing. Ils lancent ainsi la dernière ligne droite de leur saison, en véritable prétendant aux six premières places, synonymes de qualification pour la phase finale. D'autant que le calendrier s'annonce favorable, avec trois derniers déplacement chez trois des quatre moins bien classés du championnat (Pau dans deux semaines, puis Agen et Grenoble).

à lire également
Menés 0-10 au bout de dix minutes de jeu, les Lyonnais ont su renverser le cours du barrage qui les opposait à Montpellier, hier, à Gerland pour s'imposer en fin de match. Ils affronteront Clermont, la semaine prochaine, en demi-finale.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut