Girondins de Bordeaux - OL
© NICOLAS TUCAT / AFP

Ligue 1 : Lyon stoppé dans son élan à Bordeaux (3-1)

Trop tendres, les Lyonnais se sont inclinés 3-1 à l'extérieur face à Bordeaux ce dimanche.

Après deux succès majeurs face au PSG (2-1) et Monaco (3-2) en une semaine, l'OL a chuté ce dimanche après-midi face aux Girondins de Bordeaux. Après sept victoires de rang à l'extérieur – record du club – les joueurs de Bruno Genesio ont buté sur une équipe girondine retrouvée. Malgré une possession de balle sans partage (65,5 %), les Lyonnais n'ont jamais réussi à prendre le pas sur leurs adversaires. Les joueurs du nouvel entraîneur Gustavo Poyet ont visiblement bénéficié du fameux "choc psychologique" attendu après le départ de Jocelyn Gourvennec. Bordeaux a mis les ingrédients collectifs pour contrer l'OL notamment dans le combat physique. Cet engagement qui avait fait la force de Lyon face à Paris, a été quasiment inexistant ce dimanche côté olympien. En réussissant à bloquer Nabil Fekir très tôt, comme Angers l'avait fait début janvier, Bordeaux a enrayé les rouages de la mécanique collective des Gones.

L'OL contré

C'est sur un contre bordelais que l'OL a craqué au Matmut Atlantique à la 22e minute (Nicolas De Préville). C'est encore sur un nouveau contre que l'arbitre de la rencontre François Letexier a sifflé un penalty visiblement imaginaire pour une faute de Morel sur Malcom. Penalty transformé par le Brésilien (27e). Malgré l'égalisation de Marcelo à la 44e minute sur corner, l'OL a craqué une nouvelle fois dans les arrêts de jeu de la première période à nouveau sur penalty après une sortie mal maîtrisée d’Anthony Lopes. En deuxième période, malgré un repositionnement tactique plus offensif, les Lyonnais n'ont pas réussi à se montrer dangereux, à part sur coups de pied arrêtés. Une défaite logique sans grandes conséquences au classement puisque l'OM et Monaco, les adversaires directs de l'OL, se sont annihilés ce dimanche soir (2-2). Les Lyonnais restent deuxièmes du championnat.

Penalty : l’arbitre qui cache la forêt

Les deux penalties accordés à Bordeaux ont fait réagir Jean-Miche Aulas. "Il n’y avait effectivement pas penalty du tout", a déclaré le président de l'OL sur Canal + concernant le premier penalty. "La direction technique de l’arbitrage (DTA) est grandement responsable. Elle ne doit pas nommer M. Letexier pour ce match-là", a-t-il ajouté. Selon lui, M. Letexier était "dans une situation psychologique extrêmement fragile", après la décision de la commission de discipline de le déjuger sur le penalty imaginaire obtenu par Mariano Diaz face à Toulouse. "Pourquoi avoir nommé M.Letexier comme arbitre de ce match après Toulouse/OL ce n’était pas le placer dans les meilleures conditions psychologiques ?", a écrit M.Aulas sur Twitter.

De son côté, Bruno Genesio a préféré parler du terrain. L'entraîneur de l'OL a trouvé son équipe "trop laxiste" et "dominée au niveau de l'agressivité, de l'intensité". "C'est l'un de nos plus mauvais matches de la saison", a-t-il analysé. Une contre-performance dont il faudra se servir : "Je ne sais pas si c'est de la sérénité ou un excès de confiance, il y a un peu de tout ça. Il faut se servir de ce match pour ceux qui vont arriver, ne pas brûler tout ce que l'on a fait jusqu'à maintenant, mais l'avoir dans un coin de notre tête et être bien conscient que pour faire des résultats, il y a des fondamentaux qu'il faut respecter et ce soir, on ne les a pas respectés." L'OL va devoir vite se remobiliser avant un match qui s'annonce déjà capital face à Monaco (4e) au stade Louis-II ce dimanche 4 février à 21h.

à lire également
Entrée du Groupama Stadium, à Décines © Tim Douet
La préfecture a adressé ce jeudi ses recommandations aux supporters nîmois pour la rencontre entre l’OL et leur club, qui aura lieu ce vendredi soir au Groupama Stadium.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut