LES DESSOUS DE LA COUPE DU MONDE A LYON

Un de nos journalistes l’a vécu de “l’intérieur" et vous raconte les petites histoires insolites de cet événement sportif, comme vous ne le lirez nulle part ailleurs.

Le produit miracle Australien
A quelques minutes du match qui allait les opposer aux japonais, les australiens ont eu une requête particulière. C’est à la recherche d’un litre de lait et de sucre qu’un volontaire de la Coupe du Monde de rugby a dû s’atteler. « Et en dix minutes chrono, sinon laissez tomber », a prévenu le staff australien. Alain, le bénévole en quête du précieux sésame, a mené à bien sa mission mais n’a jamais su à quoi sa recherche aura servi.

La pression, seulement après les matches
Après avoir dominé les Géorgiens, les pumas argentins ont fait preuve d’une décontraction particulière dans et à la sortie de leur vestiaire. Poste radio criant de la « pop » argentine, refrains repris à tue-tête, canettes de bières de rigueur, les argentins affichaient une joie de vivre et une cohésion extraordinaire après leur deuxième victoire.

Cœur tendre
Après Australie-Japon, les joueurs des deux formations se sont retrouvés à la sortie des vestiaires. Les Australiens ont voulu témoigner quelques signes de sympathie aux valeureux japonais, qu’ils venaient “d’écraser" sur le terrain. Comme la compréhension s’est avérée compliquée, l’un d’eux a alors entamé une partie de... “pierre-ciseaux-feuille" avec deux japonais. L’histoire ne dit pas qui a gagné.

L’esprit rugby...
Les joueurs argentins qui n’étaient pas inscrits sur la feuille de match face à la Géorgie n’ont pas hésité à déambuler aux abords du stade Gerland avant la rencontre. Photos, autographes, tous répondaient favorablement aux sollicitations des fans. Augustin Pichot, Rodrigo Roncero et les autres ont ensuite pris place en tribune aux côtés de l’immense Jonah Lomu venu assister à la rencontre.

Une histoire de chaussettes
Au coup de sifflet final, après un bref passage par les vestiaires, le deuxième ligne néo-zélandais Chris Jack a quitté ses partenaires pendant quelques minutes. En short, pieds nus sur le bitume, il s’en est allé offrir ses chaussettes à un ramasseur de balle. Promesse faite, promesse tenue, pour ce ramasseur de balle encore incrédule.
Du ballon ovale... au ballon rond
Au terme de la rencontre qui opposait les All Blacks au Portugal samedi dernier, les remplaçants des deux formations ont improvisé un match de football sur la pelouse de Gerland. Après un match de rugby largement dominé par les néo-zélandais, c’est la formation lusitanienne qui a imposée son football.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut