Laurent Tillie : "Les jeunes et les vieux ont fait le travail"

Après la victoire de l'équipe de France de volley contre l'Islande ce mercredi soir au palais des sports de Gerland contre l'Islande, Laurent Tillie, le sélectionneur des Bleus a analysé la rencontre et parlé de son nouveau groupe au micro de Lyon Capitale.

Lyon Capitale : C'est le type d'entame de TQCM que vous attendiez  ?

Laurent Tillie : Vu le niveau de l'adversaire, c'est ce que j'espérais. On a fait ce que l'on voulait. Maintenant, il y a un tel écart de niveau que l'on ne va pas se lancer des fleurs. Mais ce que j'ai aimé c'est l'intention. Le pire dans ces moments-là c'est d'avoir honte d'être plus fort. Là, ils ont montré qu'il y avait la qualité technique et physique. Donc c'était vraiment bien.

Il y a eu beaucoup de changement. Vous aviez prévu de faire jouer tout le monde ?

Oui, les rotations étaient déjà prévues. Les jeunes et les vieux ont fait le travail. Parce que passer du dernier match à Rio contre le Brésil à l'Islande en France ce n'est pas évident. Mais ils l'ont fait.

On a senti de la bienveillance entre les plus anciens qui discutaient entre eux et qui regardaient les plus jeunes ?

C'est ce qui est sympa depuis 15 jours. De voir l'intégration des jeunes et de voir les potentiels. De voir aussi l'admiration des plus anciens qui se disent waouh. Maintenant, on sait qu'il va falloir arrondir les angles, peaufiner et travailler. Mais c'est sympa de voir une si belle intégration des jeunes.

Désormais, place au match contre l'Ukraine ce jeudi ?

Oui ce sera un adversaire de bien meilleure qualité. On est venu un peu plus tôt aujourd’hui pour les voir jouer un set. On a une meilleure idée de leur niveau. Il faudra surveiller leur pointu gaucher et leur central numéro 6.

Il y a eu une petite alerte sur Earvin Ngapeth qui s'est glacé le genou ?

Oui il a le genou, l'épaule, les abdos. On n’allait pas prendre le risque de le faire entrer ce soir. On a eu aussi une alerte sur Trévor Clévenot et sur Nicolas Le Goff. Il y a des petits bobos. Les joueurs ont enchaîné, c’est compliqué. Maintenant mon problème est de maintenir tous les joueurs au même niveau, sans blessure, mais avec une tonicité suffisante.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut