Interpol s'inquiète de probables actions terroristes aux prochains Jeux Olympiques

Tout le monde oublie Al Qaïda. Tels pourraient être, en substance, les propos tenus par Ronald Kenneth Noble, vendredi 25 avril, à Pékin. Pour le secrétaire général d'Interpol - l'organisation internationale de police criminelle basée à Lyon - " nous devons être préparés à la possibilité qu'Al Qaïda ou un autre groupe terroriste essayera de lancer une attaque terroriste mortelle lors de ces Jeux Olympiques ". Bombes télécommandées, attentats suicides, enlèvements d'athlètes, de spectateurs ou de journalistes, attaques au poison ou au gaz asphyxiant et même crash aérien d'un avion de ligne, tout y passe. A ce propos, Ronald K. Noble a d'ailleurs révélé qu'au mois de décembre dernier, la police indonésienne avait arrêté plusieurs membres présumés d'Al Qaïda et saisi une carte de Pékin comprenant des indications et des notes de divers lieux de rendez-vous sportifs. Les autorités chinoises, qui ont récemment arrêté des présumés terroristes ouïghours au Xinjiang, à l'ouest du pays, devraient donc, en collaboration avec Interpol, renforcer de plus belle leur dispositif de sécurité, déjà colossal.A Lyon, Pékin est aujourd'hui sur toutes les lèvres.

à lire également
Les rugbymens lyonnais se sont largement imposés, ce samedi, à Gerland, passant six essais à Perpignan (47-9). Ils sont 3e du classement, à quatre journée de la fin de la saison régulière.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut