Aulas
© Eliot Lucas

Inauguration du Grand stade : annuler “ce serait reculer” pour Aulas

Les dirigeants de l’Olympique lyonnais ont assuré qu’aucun report de l’inauguration du Grand Stade, prévue le 9 janvier lors du match OL-Troyes, n’était envisagé pour le moment.

"Ce serait reculer devant des choses inacceptables. On va faire en sorte d’anticiper sur ceux qui peuvent créer de la perturbation ou pire. Notre but est de faire tout ce qu’il faut pour que le risque soit éliminé à 100 %." Jean-Michel Aulas été été très clair, mardi matin, lorsqu’il a été questionné sur un éventuel report de l’inauguration de la nouvelle enceinte de l’OL, qui dispose de "plus de 300 caméras de sécurité, connectées en permanence et qui offriront un historique de tout ce qui se passe autour de l’enceinte".

Selon le dirigeant du club rhodanien, les spectateurs seront en sécurité à Décines : "Pour le derby, on s’est fait sanctionner sur vidéo car nous n’avons pas le niveau exigé par les structures de la LFP. Au parc Olympique lyonnais, ce sera différent", assure Jean-Michel Aulas.

“C’est le moment opportun pour s’autocritiquer et générer des solutions pour nous-mêmes et tous les autres”

Comme tous les clubs de Ligue 1, l’OL a des échanges réguliers avec la division de lutte contre le hooliganisme (DLNH). "Dès samedi dernier, nous avons eu une réflexion avec les personnes spécialisées dans la sécurité, explique Jean-Michel Aulas. Il s’agissait de savoir si ce que nous avions mis en place était cohérent avec les obligations que créent ces attentats horribles. On va faire en sorte de prolonger cet audit sur les normes de sécurité."

"Est-ce qu’on va rajouter des portiques en plus de notre double rideau déjà en place ? Est-ce qu’on va rajouter un système vidéo plus développé ? C’est le moment opportun pour s’autocritiquer et générer des solutions pour nous-mêmes et tous les autres", estime Jean-Michel Aulas.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut