Football - Ligue 1 : Lyon ramène le nul du Vélodrome

Les deux Olympiques s’affrontaient ce dimanche à Marseille, pour le premier Olympico de la saison. Le choc comptant pour la 5e journée de Ligue 1 n’aura trouvé aucun vainqueur, la faute à un match cadenassé et gâché par un déchet technique trop important à ce niveau dans le jeu des deux équipes. Corentin Tolisso aura trouvé la barre sur une tête pleine de détermination en deuxième mi-temps.

L'OL se présentait au Vélodrome requinqué par sa victoire quatre jours plus tôt en Ligue des champions face à Zagreb. Le coach Bruno Genesio avait décidé d'aligner le même onze que mercredi, avec pour seule différence la première titularisation de la saison du jeune Lucas Tousart (19 ans), en lieu et place du capitaine Maxime Gonalons, et qui aura livré une excellente prestation ce soir. Pour le reste, les Lyonnais auront manqué de jus et de réalisme en deuxième mi-temps.

Un but refusé, un but contesté

Au bout de l'ennui, ou presque, les Lyonnais auront récolté leur premier point depuis trois journées en championnat, stoppant par la même occasion une spirale de deux défaites consécutives et de sept buts encaissés. L'OL, de nouveau aligné en 3-5-2, avec Corentin Tolisso placé derrière Maxwell Cornet, n'a pas su faire sauter le verrou d'un Marseille bien en place qui aura cadenassé du début à la fin et dont la prise de risque aura été limitée durant toute la partie. Il faut dire que la première mi-temps a été absolument laborieuse pour les deux équipes, avec trop de déchets techniques à ce niveau pour voir ne serait-ce qu'un peu de beau football.

Pour se divertir, il fallait avoir les yeux rivés sur Sergi Darder en première mi-temps, qui, d'une frappe sèche, trompe Pelé, le gardien marseillais, et pense alors ouvrir le score pour les Lyonnais. Mais le but sera refusé car l'avant-centre Maxwel Cornet aurait fait action de jeu en étant hors jeu et dans le champ de vision du gardien olympien au moment de la frappe du milieu espagnol.

L'autre frisson de la mi-temps aura été une action litigieuse sur la ligne de but marseillaise, un ballon qui semble-t-il n'est pas rentré, d'après la désormais célèbre goal line technology. Place aux doutes à présent, puisque les ralentis de l'action ne tendent pas dans la même direction que celle de l'image proposée par la goal line (outil permettant aux arbitres de savoir si le ballon est rentré ou pas entièrement dans un but via une vibration sur leur montre). Vous avez dit infaillible ?

Capitaine Tolisso tout près de délivrer les siens

Les joueurs se libéreront davantage en deuxième mi-temps, et les Lyonnais mettront plus d'entrain à la tâche. La mobilité de Sergi Darder perturbe l'arrière garde olympienne, Doria sauvera les siens à plusieurs reprises tandis que l'Espagnol se retrouve régulièrement dans la surface, mais sans créer le danger pour autant.

Sur corner, Corentin Tolisso, le capitaine d'un soir en l'absence de Gonalons et Lacazette, suspendu et blessé, trouvera de la tête la barre transversale de Pelé, suite à une déviation de l'arrière-droit brésilien Rafael. Le destin ne semble pas plus choisir son camp lorsque Jordan Ferri, moins brillant que mercredi soir contre Zagreb, se montre incapable de servir ses partenaires alors qu'ils étaient dans une situation de quatre contre trois. Lyon ne marque pas et passe à deux doigts de la correctionnelle en fin de match, l'ancien de la maison Clinton N'jie profitant d'une erreur de Mapou Yanga M'biwa pour se retrouver en face à face avec Anthony Lopes ; ce dernier gagnera son duel et permettra à l'OL de repartir de Marseille avec le point du match nul.

Ce point, il faudra absolument le bonifier mercredi, en championnat, face à Montpellier, sous peine de prendre un retard plus que considérable sur certains concurrents. Imaginez-vous que le leader monégasque possède tout de même six points d'avance sur Lyon après cinq journées.

Retrouvez toute l’actualité de l’OL 24h/24 et 7J/7 sur Olympique-et-lyonnais.com
à lire également
Mardi soir, à l'occasion du match OL - Lille en Coupe de la Ligue, les supporters du club rhodanien ont rendu hommage à Paul Bocuse après la perte de sa troisième étoile. 
Faire défiler vers le haut