Pôle Emploi à la Part-Dieu © ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Coronavirus à Lyon : l'OL et le Lou Rugby en chômage partiel 

Joueurs, staff et salariés des clubs ont été mis au chômage partiel durant la période de confinement pour lutter contre le Covid-19.

Les deux clubs professionnels de la ville de Lyon ont annoncé la suspension de leurs activités et la mise en chômage partiel de leurs joueurs, staffs et salariés. “L’Olympique Lyonnais a mis une partie de ses salariés administratifs en chômage partiel. Les autres collaborateurs ont été placés en « télétravail » et pour ceux dont la présence physique est nécessaire à la poursuite de leur activité, ils continuent d’opérer sur le site du Groupama Stadium dans le respect des mesures strictes de prévention contre le coronavirus”, a détaillé le club de Jean-Michel Aulas.

“L'ensemble du LOU Rugby souhaite exprimer un message de solidarité à l'ensemble de sa famille : ses abonnés, partenaires, supporters, licenciés et salariés. Face à cette crise sanitaire historique, nos pensées et notre soutien vont également à toutes les personnes impactées et évidemment à tout le corps hospitalier. Face à la gravité de la situation et aux incertitudes liées à la suite de notre championnat, le club n'est, pour le moment, pas en mesure d'apporter des réponses aux interrogations de ses abonnés, supporters et partenaires”, a déclaré de son côté Lou Rugby dans un communiqué.

Ainsi, les salariés des clubs, joueurs compris, toucheront 70 % de leur salaire brut (84 % du net). Selon Le Parisien, cela permettra à ces clubs de faire des économies de charge. Ce ne sera cependant pas l'État qui prendra en charge les plus gros salaires, la limite d'indemnisation du chômage partiel étant de 7000 euros par mois (4,5 SMIC). Ce seront bien les équipes qui paieront au-delà de ce montant, jusqu’à arriver à 70 % du brut.

à lire également
Le sénateur de l'Isère Michel Savin (LR) souhaite obtenir des explications au sujet de la décision du gouvernement de demander l'arrêt des compétitions sportives. Pour Lyon Capitale, il livre son sentiment sur ce sujet qui agite actuellement le football français. Lyon Capitale : Quel est votre regard sur la situation actuelle du football français ? Michel Savin : Ce […]
Faire défiler vers le haut